pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Chuchotements

24 avril 1989

Longchamp poursuit ses auditions, mais sur le mode confidentiel. Les candidats au casting des grands classiques de mai et de juin sont introduits sur le plateau, un à un, pour être examinés par un maigre jury, lequel, ne disposant pas de points de comparaison - le vertige du vide ! - ne sait trop quelle décision prendre et finit par accorder le dignus intrare au bénéfice du doute...

Prix Greffulhe. Ils étaient cent douze à l´engagement. Ils sont quatre en piste, plus un leader. Disons plutôt : il est seul en piste, avec un faire-valoir. "Il", c´est bien sûr Along All, l´Attila de Chantilly, qui entre dans l´arène précédé par sa réputation. Force est de reconnaître qu´il ne paie pas de mine, le fléau des lieux, ni dans son physique (bien fait, mais petit) ni dans son action (peut-être n´aime-t-il pas le terrain lourd, comme son origine maternelle peut le laisser croire ?). Il est vrai aussi que son père, Mill Reef, n´était guère impressionnant au paddock, non-plus qu´en course, où il "grattait", creusant l´écart avec ses poursuivants sans que l´on comprît bien comment ni pourquoi.

Toujours est-il qu´Along All l´a emporté quasiment de bout en bout (ne parlons pas du leader), repoussant aisément mais sans vrai brio l´attaque de Roi des Villes, un poulain costaud mais plutôt mal né et qui n´a pas suscité, jusqu´ici, chez lui, de commentaires particulièrement flatteurs, à notre connaissance (il avait gagné son maiden, lors de son unique sortie, à la cote de 16/1...). Dernière excuse (il est paradoxal - mais significatif aussi - de chercher des excuses à un vainqueur !) : le faible nombre de partants n´a pas permis à Cash Asmussen d´utiliser une tactique attentiste qui aurait été certainement plus apte à mettre en évidence les talents du poulain.

Nous nous sommes d´autant plus longuement étendus sur le "cas" Along All que les deux autres courses de Groupe de la réunion, les Prix de la Grotte et de Guiche, sont encore plus délicates à juger, dans la perspective des classiques à venir. La pouliche, Keniant, n´est-elle qu´une spécialiste du terrain lourd ou une vraie championne de vitesse (les 2100 mètres du Prix Pénélope avaient manifestement excédé ses moyens, au début du mois) ? Quant au poulain, Val des Bois, il s´est montré très séduisant (quelle belle pointe finale !), mais - ici, comme pour le Prix Greffulhe - le "témoin" est-il crédible ?

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006