pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

La lueur de l´aube

9 avril 1990

En piste pour la gigantomachie ! Longchamp entame le cycle annuel de sa mythologie. Comme dans la Grèce antique, tout commence par le chaos. Nuit et désordre ! Les Titans et les Géants, les héros et les dieux sont tapis dans les ténèbres. On les devine, on les espère mais on ne les distingue pas encore. La foudre et l´airain, ce sera pour demain ! Lorsque, avec la lumière, l´ordre aura remplacé la confusion. Début avril, le turf n´en est qu´à l´aube de ses temps héro ïques.

Une lueur, tout de même, dans la pénombre... Prix de Courcelles. Epervier Bleu poursuit sa collection de longueurs. En deux sorties, il en a amassé seize : dix à Saint-Cloud, six hier ! C´est impressionnant comme la publication du bilan en forte croissance d´une entreprise cotée en Bourse. Faut-il acheter, pour le long terme ? Pas d´emballement ! Certes, il est séduisant dans sa manière, cet oiseau-là - quel speed et maniable comme une bicyclette, avec cela... - mais, physiquement, il n´en impose guère et son père, brillant d´abord, lui aussi, fut tellement décevant ensuite...

Prix d´Harcourt. Creator exterminator ! Trois longueurs et le record de la piste (2´02"1) pour le premier gagnant classique du cheikh Mohammed en 1990. Il y en aura d´autres, bientôt, ici et ailleurs... Pour le moment, disons seulement que Creator s´est montré égal à lui-même, ce qui ne fut pas le cas de ses deux principaux adversaires : la jument, Young Mother (troisième, à l´issue d´une fin de course prudente) ayant été, comme prévu, prise de vitesse sur trop court et sur un parcours - celui, très coulant, de la moyenne piste - évidemment peu apte à mettre en évidence son talent; et le vétéran, Mansonnien (quatrième) n´ayant jamais pu s´entendre avec Freddy Head, qui s´est battu avec lui, frein serré, tête levée, pendant les deux tiers de la course.

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006