pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Hou ! Fais-moi peur !

7 mai 1990

Il ne faut jamais vendre la peau de l´ours - encore moins celle du vieux lion britannique ! - avant de l´avoir mis à terre. On a beau s´appeler Machiavel, on n´échappe pas à la morale de la fable...

Nous avions dit, cet hiver, à la publication des poids du Classement International, notre surprise de voir Machiavellian gratifié d´une prime de sympathie qu´on pouvait évaluer à six livres : prises au pied de la lettre, aucune de ses performances ne justifiait un tel excès d´honneur ! Nous avons répété, samedi, notre étonnement devant la faiblesse de la cote (6/4 !) qu´offraient pour lui les bookmakers dans les Deux Mille Guinées : non seulement il n´avait encore jamais eu l´occasion de faire ses preuves devant un lot de qualité, mais encore son aptitude à tenir un "vrai" mile était sujette à caution.

Machiavel n´aura donc pas été le prince de Newmarket... Il a trouvé là-bas son maître, un certain Tirol, lequel, au demeurant, n´est probablement pas non-plus un... Pic de la Mirandole ! Son nom apparaissait au soixante-quatrième rang dans le Classement International...

Emportés par notre vertueux élan, nous avions également mis en garde, samedi, contre l´engouement excessif dont Linamix allait être l´objet, dans la Dubaï d´Essai. Certes, le poulain était généreux et doué d´un grand abattage, mais, justement, sa manière et aussi, il fallait bien le dire, ses origines roturières, paraissaient le mettre à la merci de la pointe de vitesse d´un cheval de classe.

On a craint en vain la pointe de vitesse. Le cheval de classe n´est pas venu. Ouf ! Linamix est sorti sain et sauf de la belle aventure. Chacun a tout de même eu un petit frisson d´angoisse lorsque cet inconnu, venu d´on ne sait quel ailleurs, Zoman (pour tout bagage, une victoire à Chepstow - vous connaissez ? - dans un prix doté de 3.000 livres sterling...), lorsque ledit Zoman lui a fait : "Hou !", à mi-ligne droite. Ah ! mes amis, quelle frayeur !...

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006