pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

La messe

22 juin 1985

Habituellement, lorsqu´on va chez le coiffeur, c´est seulement pour se faire couper les cheveux. Il arrive pourtant que le figaro se prenne pour le journal du même nom : il se croit obligé de faire mousser la conversation avec la crème à raser. Parmi ses clients, certains aiment, d´autres pas.

Depuis quelque temps, les sociétés de courses se sont découvert une vocation de barbier : il faut qu´elles nous tiennent la jambe entre chacun de leurs... coups de ciseaux ! Certains aiment, d´autres pas.

Haut-parleurs vociférants, messages publicitaires, animations sur le circuit intérieur de télévision, spectacles divers sur la piste, entre les courses, festivités au paddock... Tout cela agace un peu ceux qu´on appelle "les purs". Ceux-là prennent le mot "divertissement" dans son sens étymologique et pascalien : leur attention est détournée de son unique objet, la recherche du gagnant !

Les images parasites et les sons importuns nuisent à leur concentration. C´est qu´ils vont aux courses comme on va à la messe : il ne faut pas troubler leur recueillement. Ils ne viennent pas à Longchamp, à Chantilly ou à Auteuil pour se détendre, ils sont là pour "se défendre" ! Et l´art est difficile. La visite du paddock, la chasse aux renseignements et la nécessaire synthèse avec les éléments du "papier", demandent une totale disponibilité.

Leur agacement est d´autant plus grand que les "animations" en question ont pour effet d´attirer dans leur sanctuaire une foule de mécréants (20.000 entrées payantes, dimanche dernier !), lesquels encombrent les brancards de leurs guichets. C´est pourtant bien là le but avoué des organisateurs... Alors, ceux-ci devraient prendre garde à instaurer les conditions d´une bonne cohabitation : ce serait dommage de perdre les rudes populations autochtones pour avoir voulu gagner quelques touristes de passage !

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006