pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Le bouillant Hector

10 septembre 1990

Laissant momentanément de côté l´entonnoir de ses obsessions pour un futur proche (dans quatre semaines, l´Arc !), Longchamp se penche - délicieux vertige ! - sur les vastes perspectives d´un avenir beaucoup plus éloigné : 1991 !

Pour les benjamins, c´est le temps des promesses. On sait qu´à l´instar des enfants et des hommes politiques, ils n´en sont pas avares... Mais faut-il les prendre au mot ? Pas dans le Prix de Villebon, en tout cas, qui a réuni une petite société de frimeurs. Lot très quelconque, au paddock. Et la course confirme l´impression première. Elle aurait dû être gagnée par un poulain, Kashan, qui n´était manifestement venu là que pour faire nombre (un partant en moins et l´épreuve était annulée)... Pauvre Guillot, tête de linotte qui a cru bien faire en évitant de venir battre le prétendu phénomène de sa "maison" ! Son irréflexion lui a valu vingt jours de mise à pied. Ce n´est pas trop cher payé, n´en déplaise aux cyniques qui faisaient remarquer, après le crime, qu´on voit des "morts", dans les handicaps, qui s´en tirent à bien meilleur compte...

Prix de la Salamandre. Jeune athlète au physique avantageux, le bouillant Hector poursuit le cours de son odyssée précoce. Toujours aussi crânement - de bout en bout, repoussant tous les assauts - il remporte ici son cinquième succès, pour autant de tentatives. Stavros Niarchos, son pygmalion, en est, lui aussi, à sa cinquième victoire dans ce classique. François Boutin, le coryphée, à sa dixième. Et Freddy Head, l´aurige, à sa huitième...

A ce moment de l´épopée, la pythie se refuse encore à prédire si Hector doit être de la race des Miesque (un crack ?) ou de celle des Machiavellian (un monstre de précocité ?)...

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006