pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Discrétion et tape-à-l´oeil

29 avril 1991

Dernier dimanche d´avril, premier Groupe I européen. Eh ! bien, où est-il ce Prix Ganay ? Nous avons beau lire et relire la liste des partants de Longchamp, nous ne voyons que des chevaux de handicap... Caché sous le Vanteaux, dites-vous ? Diable ! Alors, maintenant, les Groupes III se mettent à faire de l´ombre aux classiques du premier niveau ? Mais vous avez raison : il est bien là, tout recroquevillé et un peu honteux...

Est-ce par souci d´humilité ? Les jockeys s´étaient donné le mot : pas de train tapageur ! Discrétion à tous les étages... On vit donc les deux lièvres habituels, Muroto et Sikeston, musarder aux derniers rangs. Et qui, en tête ? Les deux chevaux à pointe, Dear Doctor et Panoramic ! En voilà donc déjà quatre - sur sept - de disqualifiés a priori. Restaient Kartajana, dans la corde, et Passing Sale, en pleine piste. L´un et l´autre fit ce qu´on attendait de lui, la jument avec d´autant plus de mérite qu´elle dut attendre longtemps "le jour" avant de bondir. Le sang-froid et la patience de son jockey, le jeune et sympathique William Mongil (qui remportait là, je crois, son premier Groupe I) doivent être soulignés, tout comme, bien sûr, la remarquable constance et le sérieux de son entraîneur; Alain de Royer-Dupré, toujours exact à ses rendez-vous.

Trente minutes plus tôt, la même équipe avait ajouté le Prix Vanteaux à son tableau de chasse. Une course sélective, celle-là, menée tambour battant dès le départ (il y avait deux leaders). Egale à elle-même, l´invaincue Masslama, est venue l´emporter sans tape-à-l´oeil, en pouliche solide. Sur le chemin du Prix de Diane - qui passe, comme chacun sait, par le Prix Saint-Alary- elle risque pourtant de trouver sa deuxième d´hier, Treble. Quel morceau, mes amis, cette trois-quarts soeur de Triptych ! Un engin monstrueux, qui aurait pu aussi bien enjamber Gravières, plutôt que de se gêner en la contournant par la droite (il est vrai que celle-ci est haute comme trois pommes...). Quels dégâts elle va causer, lorsque son artilleur aura rectifié le tir !

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006