pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Solo d´artiste

3 juin 1991

M. de la Palice, qui était aussi géomètre, aurait été frappé par l´évidence de cette vérité : en passant d´un espace à trois dimensions à un système binaire, le Prix du Jockey-Club a perdu son relief... Légèrement blessé à un jarret (postérieur gauche), samedi, dans son box, Pistolet Bleu n´a pu tirer sur la cible qu´il visait depuis si longtemps !

Le bûcheur resté à l´écurie, ils n´étaient donc plus que deux, sur le papier : notre dilettante de charme, Suave Dancer, et cette grosse brute de Cudas. Sur la piste, on n´en vit qu´un seul. Survolant son sujet, le séducteur nous a refait son numéro de soliste : aisance, décontraction, brio, insolence... tout y est passé !

Il faut dire que la tâche du grand subtil fut infiniment favorisée par la balourdise de son adversaire. déjà, au paddock, on avait compris que Cudas n´était pas de ce monde-là. Un boxeur à l´Institut ! Vous lui tendez un micro : évidemment, il se met à transpirer à grosses gouttes... Ce n´est pas un orateur. Il ne sait faire parler que la force.

Alors, en piste, il commence à se battre... avec son jockey, lequel finit par lui laisser la main : au plus mauvais moment, à la sortie du tournant, au pied de la montée ! Effort violent et bref. Il rentre aussitôt dans le rang. Et Cash a tout loisir de jouer les artistes. Gagner le Jockey-Club de toute une distance, tête au poitrail, à la parade depuis la mi-montée, quelle jubilation !

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006