pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Ombre et lumière

9 septembre 1991

Longchamp est peut-être têtu mais il n´est pas tête en l´air. Il sait où il va et il procède avec méthode. Chez lui, pas question de mélanger les torchons et les serviettes. Les auditions pour l´Arc, ce sera dimanche prochain, tout en bloc, avec les Prix Vermeille, Niel et Foy. Hier, l´ordre du jour était aussi clairement publié : revue de détail de la vitesse !

Avec les benjamins du Prix de la Salamandre, la chose fut prestement expédiée. Doté d´une capacité d´accélération peu ordinaire, Arazi fit exactement ce que l´on attendait de lui : il vint épingler le petit lot, à mi-ligne droite, mettant en un clin d´oeil cinq grandes longueurs entre son brio souverain et la balourdise empêtrée - que de vagues, derrière !... - de ses faire-valoir.

Le Prix du Moulin de Longchamp, lui, n´était pas couru d´avance. Nous avions dit, samedi, que le grand favori, Hector Protector, n´était pas du tout imbattable : il pouvait être pris de vitesse par le sprinter, Lycius; il devait une revanche - et le respect ? - à son aîné, Priolo (très malheureux, à Deauville); et puis sa manière, laborieuse cette année, ne le mettait pas non-plus à l´abri d´une défaillance éventuelle.

Eh bien non ! Ni défaillance, ni revanche, ni pointe assassine... Si Hector ne figure pas au palmarès du Prix du Moulin de Longchamp, c´est tout simplement parcequ´il n´était pas à Longchamp, hier ! C´est l´ombre de lui-même que nous avons vue : un cheval raidillard en se rendant au départ, manifestement hors d´état de défendre... sa réputation. Comment son entourage a-t-il osé présenter ce fantôme ? Les initiés (voyez la cote... initiale, identique, au PMU, des deux voisins de box, Priolo et Hector !) savaient, eux, qu´il n´était pas dans son assiette : groggy avant le combat ! Non, pour une fois, le tollé du public, à la rentrée aux balances, ne manquait pas de justification...

D´autant plus que, comme pour le narguer, la victoire était revenue - on ne peut plus logiquement, en l´occurrence ! - à celui qui n´avait pas fait sa course, lors de la dernière victoire d´Hector, son compagnon d´entraînement , ledit Priolo. Alors, maintenant, c´est chacun son tour, selon le bon vouloir des mentors ! imagine (cette fois, à tort...) le commun des turfistes...

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006