pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Sur une voie de garage

21 octobre 1991

Passé la mi-octobre, Longchamp, épuisé par les cadences infernales du Ciga Week-End, ne trouve plus en lui les ressources nécessaires pour usiner le champion à la chaîne. Il perd sa vocation d´atelier de la gloire. Newmarket prend un instant le relais, puis toute ambition d´âge mûr quitte définitivement les vastes champs d´honneur du Vieux Continent : pour aller s´excercer, avec avidité, sur les petits espaces du Nouveau Monde.

Ledit ultime rendez-vous européen au sommet - les Champion Stakes de Newmarket - avait lieu samedi. La rencontre fut on ne peut plus gratifiante pour le narcissisme français. Une fois de plus, en cette année d´enflure de notre ego hippique... A l´issue d´une course particulièrement bien inspirée de son jockey, Asmussen-bis, alias Thierry Jarnet, Tel Quel est venu l´emporter sur le fil, dans une arrivée très serrée (les quatre premiers en une longueur).

Le lendemain, l´atelier de Longchamp s´était mué en un parking à moitié désert. Le Prix du Conseil de Paris (Groupe II) ne mène désormais nulle part : c´est une voie de garage. Il était donc dans l´ordre des choses que la victoire allât au dénommé Sleeping Car... Une mécanique toute neuve, en l´occurrence : le poulain n´en était hier qu´à sa cinquième course et sa troisième sortie de 1991. Il a fait preuve de tout autant d´aptitude au terrain lourd mais d´un peu plus de tenue que son petit camarade, déjà, lequel s´est manifestement étonné : "Encore ?" à deux cents mètres du poteau d´arrivée...

Quant au grand favori, Arcangues, qui est évidemment le meilleur des trois, il a fait ce que l´on attendait de lui, ni plus ni moins, sous la lourde surcharge de trois kilos, répétant exactement la valeur cotée enregistrée lors du Prix Niel.

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006