pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Le premier pékin venu...

11 mai 1992

Comme au cirque après la chute du trapéziste, le spectacle continue, sans Arazi. Mais le coeur n´y est plus. Longchamp est saisi par le doute. La Dubaï Poule d´Essai des Poulains va-t-elle nous rasséréner un peu ?

Pas vraiment. Il eût fallu que Rainbow Corner, qui s´était approché à trois longueurs du ci-devant intouchable, l´automne dernier, dans le Grand Criterium, prît ses distances, hier, avec un petit lot sans personnalité éminente. Or, non seulement il ne put se dégager franchement de la mêlée (sept chevaux en moins de trois longueurs, au passage du poteau...), mais, qui plus est, il s´est montré incapable de contrer la pointe finale du premier pékin venu, le nommé Shangha ï !

Le premier venu ? N´exagérons pas. Shanghaï a tout de même de la naissance : c´est un trois-quarts frère de Hector Protector, lauréat de cette même Poule d´Essai, l´an passé - et de quelques autres Groupes I. N´empêche ! Le bagage du frangin était plutôt léger, jusqu´ici : trois cinquièmes places, une deuxième, plus deux victoires, il n´y avait pas d´excédent, à l´enregistrement...

De fait; il est clair que le... bridé a bénéficié, hier, d´un double bonheur : la vista de Freddy Head, d´abord, qui l´a lancé dans un trou de souris juste au moment opportun; puis, le tapis roulant de la corde (la lice mobile était à zéro). Ce dernier atout a singulièrement fait défaut au troisième, Lion Cavern, contraint de galoper à l´extérieur, après être quasiment tombé sur les genoux au haut de la montée. A la réflexion, c´est ce dernier - dont on avait pu admirer le physique avantageux, au paddock - qui est probablement le meilleur des trois.

A propos de "musique" - celle d´Adieu au Roi, le gagnant du Prix Hocquart, est encore plus dissonante que celle de Shanghaï : un seul "bâton", ici, et une demi-douzaine de "couacs"... La situation ne s´éclaircit pas sur le front de l´endurance. De ce côté-là, les classiques sont directement branchés sur les maiden, lesquels sont en contact étroit avec les réclamers (cf. Polytain...). Voilà qui nous promet un Jockey-Club plein de fantaisie et de joyeusetés !

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006