pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Promiscuités suspectes

25 mai 1992

De l´air ! De l´air ! Qu´on respire un peu et que les champions daignent enfin prendre leurs distances avec le tout-venant ! Longchamp aspire à la fraîcheur et aux grands écarts. Hélas ! L´atmosphère reste désespérément lourde et les intervalles sont toujours des interstices...

Voici le Prix Saint-Alary, ultime chance avant Chantilly, pour un éventuel élément féminin de classe, de se dégager des promiscuités suspectes. Espoir déçu... Quatre pouliches terminent sur la même ligne. Laquelle est la meilleure ? La lauréate, Rosefinch, qui a surtout bénéficié de la monte inspirée de Steve Cauthen (parti de loin, il s´est constitué, au Pavillon, un petit capital de terrain sur lequel il a vécu, parcimonieusement, jusqu´au poteau d´arrivée) ?

La deuxième, Jolypha, la seule qui ait été capable de donner un réel coup de rein, in extremis ? La troisième, Verveine, la plus belle du lot au paddock et pas des plus heureuses, à mi-ligne droite, mais sans vrai ressort au moment décisif ? La quatrième, enfin, cette Trishyde sans grande séduction physique, à laquelle son jockey a demandé l´impossible : passer du tout dernier rang au premier, à l´extérieur, par terrain sec, lorsque le handicap se chiffre à vingt longueurs à l´entrée de la ligne d´arrivée !

Une satisfaction, tout de même, pour les puristes : les deux premières étaient, indiscutablement, les mieux nées du lot. La lauréate est une fille du regretté Blushing Groom et de l´ultra-classique Oh So Sharp, gagnante de la Triple Couronne anglaise, en 1985 (Guinées, Oaks, St Leger). Jolypha est une propre-soeur de Dancing Brave, le dernier crack authentique qu´ait connu l´Europe (Guinées, Eclipse Stakes, King George et Arc, en 1986 !).

L´une et l´autre ne sont peut-être pas tout à fait dignes de leurs glorieux parents, mais, justement, qui parle de gloire pour le dimanche 14 juin, à Chantilly ? Un simple clair-obscur devrait suffire à Diane, cette année, puisque, apparemment, les meilleures de nos voisins d´en face, les britanniques (cf. Marling), ne sortent pas plus de l´ordinaire que les nôtres...

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006