pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Le couperet révolutionnaire

26 avril 1993

Longchamp renoue le fil de son discours dominical. Voyons, où en étions-nous ? Ah ! oui, cette déclaration liminaire et révolutionnaire : à bas le terrorisme du fait accompli ! Dorénavant, sur le turf comme en politique, le passé n´engage en rien l'avenir... C´est l´abolition des privilèges de l´ordre établi. A la lanterne, les hiérarchies constituées ! Pas de jour sans renversement du gouvernement ! Liberté pour toute ambition ! Et l´imagination au pouvoir...

C´est ainsi que sont passés à la guillotine, successivement, Seaton Delaval (la "ligne" du Grand Criterium), Zafonic (le numéro un européen de 1992), Marchand de Sable (Criterium de Saint-Cloud) et Kadounor (Criterium de Maisons-Laffitte), pour ne citer que les têtes de liste du Classement International. A qui le tour ?

L´invaincu, Talloires, est le premier à aller au sacrifice, dans le Prix Greffulhe. Sacrifice, c´est bien le mot : quel admirable esprit d´abnégation, d´un bout à l´autre de l´épreuve, dont a su si bien tirer profit son compagnon d´entraînement, Hunting Hawk ! Mais qu´on n´imagine surtout pas que le premier nommé était le valet de pied du second. Son comportement n´a pu le faire croire qu´à ceux qui ne le connaissaient pas. Talloires a agi dans son seul intérêt. Il a un physique de brute et des manières de barbare : son jockey se devait de le traiter comme tel...Guignard a-t-il tout de même un peu péché par excès de zèle, en sortant de son train l'énergumène dès le départ, pour exiger de lui un effort suicidaire en pleine montée ? Ah ! Vous voyez, vous ne jouez pas honnêtement le jeu de la barbarie ! Voilà que vous commencez à argumenter dans la nuance subtile...

Offerte ou pas, la course a été prise par Hunting Hawk, ainsi débarrassé de son plus dangereux rival. L´autre, Bigstone, a-t-il été battu par meilleur que lui ou, plus probablement, par manque de tenue ? Difficile, pour l'instant, de trancher définitivement la question. Certes, il a regagné du terrain, dans la ligne droite, mais il n´a pas fait preuve de cette étonnante capacité d´accélération qui lui avait permis d'embrocher, d´un coup d´un seul, tous ses adversaires du Prix Omnium II, fin mars, à Saint-Cloud.

Une heure plus tard, c´était au tour de Gold Splash, dans le Prix de la Grotte. Une nouvelle tête de liste tombait sous le couperet révolutionnaire. Lauréate surprise du Prix Marcel Boussac (Groupe I), elle a subi logiquement la loi de plus forte qu´elle. C´était déjà visible au paddock : quelle arrière-main elle a, cette Baya, digne fille de Nureyev et d´une propre-soeur de Triptych ! Et comme elle est restée petite (mais bien faite), la fille de Blushing Groom, la petite-fille de Gold River ! Les partisans de la favorite n´ont pas eu une seconde d´illusion : l´ogresse n´a fait qu´une bouchée de la pauvrette !

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006