pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

L´appel du destin

23 août 1993

Deauville s´occupe du blé en herbe. Il l´arrose. Pluie d´or, samedi, avec le Challenge Piaget du même métal. Pluie tout court, dimanche, pour le Prix Morny, premier en date des Groupes I européens réservés aux benjamins.

Quand il est précieux, l´or est massif et il s´étale. Alors, nécessairement, il n´y avait plus beaucoup de place pour le sport, avant-hier. Notons seulement, pour l´anecdote, d´abord, que les deux premiers dudit Challenge avaient été adjugés, chacun, pour la modique somme de 90.000 F, aux ventes de yearlings de 1992 (soit deux des trois prix d´achat les plus bas des dix-huit concurrents !); ensuite, que le lauréat, Prince Babar, revenu d´Angleterre, est laid comme un pou. A l´évidence, il a maintenant son avenir derrière lui !

Avec le Prix Morny, le futur reprend sa place naturelle : droit devant ! Ici, les vainqueurs ont un destin. Et quelquefois aussi les vaincus (exemple : Miesque, troisième seulement en 1986...) ! Justement, les circonstances ont fait, hier, que les plus grands espoirs peuvent être nourris autant par le deuxième que par la première ! Un faux-train surréaliste pendant le premier tiers du parcours... On se serait cru au Vel´ d´ Hiv´dans les années 1950... Chacun appliqué à faire du "sur-place". Le plus malheureux dans cet exercice ? Evidemment, le grand Psychobabble, né pour tenir un vrai 2400 mètres, sur la pédale de frein duquel Freddy Head était désespérément arc-bouté...

Cash Asmussen, lui, était en selle sur ce que les jockeys appellent "une bicyclette". Manifestement, Coup de Génie est des plus maniables, à l´aise dans tous les genres. On l´avait vue attendre aux derniers rangs et produire une époustouflante pointe de vitesse finale, dans le Prix de Cabourg. Ici, elle était le nez au vent, en deuxième position, derrière l´anglais, Solar Wagon, sur lequel Pat Eddery pratiquait la course d´attente en tête. A quatre cents mètres du disque - c´était fatal ! - démarrage foudroyant ! Spain Lane (Walter Swinburn), à l´extérieur, est la première à sprinter, magnifiquement ! Cash Asmussen et Coup de Génie se contentent d´un contre, gardant le principal en réserve. Solar Wagon s´effondre. Freddy Head et Psychobabble perdent pied et s´agitent éperdument.

Le suspense ne dure pas longtemps. Cash Asmussen demande enfin à sa monture de montrer ce qu´elle est capable de faire et Spain Lane se rend. Coup de Génie n´a plus qu´à rallier tranquillement le poteau. Très impressionnant. Mais, tout aussi prometteuse pour l´avenir la fin de course de notre futur stayer, Psychobabble, le long de la corde. Pris de vitesse au démarage, dans une course sans train, il vient prouver, en revenant s´octroyer la deuxième place à grandes enjambées, qu´il est, lui aussi, dans son genre, un animal qui sort de l´ordinaire.

Avant la course, il se disait que c´était folie, pour un propriétaire, que d´aligner dans la même épreuve deux grands espoirs : l´un risquant de détruire l´autre. Eh ! bien, Stavros Niarchos a réussi son pari au-delà de toute attente : l´espérance jumelle s´est muée en une double conviction !

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006