pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

En toute décontraction

20 septembre 1993

Longchamp n´est pas toujours tendu. Il lui arrive de se laisser aller à la flânerie. Alors, un rien le divertit : un papillon qui volette au soleil du paddock, un succédané de course à quatre partants, une casaque violette à brandebourgs, avec toque à gland d´or... Il s´est plu à nous distraire, hier, dans le genre anecdotique, en tout décontraction.

Prix La Rochette. Un boxeur américain, un paquet compact de muscles, le nommé Chimes Band, expédie au tapis, d´un direct bien placé, notre présomptueux blanc-bec, Sunshack, lequel s´était fourvoyé dans ce combat de vitesse et de précocité, lui qui est né pour être un stayer tardif... Lost World n´est certainement pas non-plus, bien que fils de Last Tycoon, un phénomène de précocité. Il assiste au combat en futur arbitre possible, mais à distance respectueuse des protagonistes. De toute manière, ce ne sont pas ces trois-là qui vont donner des cauchemars à Psychobabble, d´ici au 2 octobre (Grand Criterium).

Prix du Prince d´Orange. Le vieux Marildo fait ce qu´on attend de lui : il prend la tête et la corde. Il garde la corde. La tête, au passage du disque, elle ne pouvait décemment pas appartenir à un autre qu´à Apple Tree, n´est-ce pas, même si son mauvais caractère (qu´il affiche avec son bonnet d´âne : les oeillères) s´était manifesté, au rond de présentation, par de violents coups de queue.

Prix du Pin. Le major Piggott, ses cinquante huit automnes élégamment cintrés dans une belle veste violette à brandebourgs dorés, fait, avec Sharp Prod, le poulain de la reine d´Angleterre, exactement comme avait fait Guignard avec Marildo : il prend dès le départ la tête et la corde. Mais lui, pénétré du caractère officiel de sa mission, il s´arrange pour garder l´une et l´autre au passage du poteau d´arrivée ! Comment peut-il se faire qu´un garçon aussi soigneux que Guignard ait perdu la moitié de son bagage en route ?...

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006