pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Deux héritières

23 mai 1994

Comme le Professeur Rollin de la désopilante série télévisée, Palace, Longchamp "a toujours quelque chose à dire". Même lorsque la cause est entendue d´avance. Le Prix Saint-Alary appartenait de droit, par héritage direct, à Moonlight Dance, fille de Madelia, lauréate de la course en 1977. La deuxième place était également promise : à Three Angels, héritière d´une autre gagnante de l´épreuve, Three Tro ïkas (1979).

Chacune de nos deux légataires est entrée en possession de son bien respectif. Elles ont franchi le poteau d´arrivée en se suivant, dans l´ordre des préséances : l´autre une longueur derrière l´une et la deuxième loin devant leurs trois acolytes. Que peut-on bien ajouter à ce constat, sinon que le jumelé dans l´ordre est une belle invention, qui vous donnait du 5/1 pour avoir résolu un problème du niveau du certificat d´études primaires hippiques ?

Eh ! bien, disons encore que Three Angels a couru en gros progrès sur sa rentrée du Prix Vanteaux, d´autant plus qu´elle n´a pas été heureuse à mi-ligne droite, Asmussen ayant été contraint de la reprendre, quelque peu squeezé; qu´il fut par la lauréate, au moment même où celle-ci produisait l´effort qui allait la mettre hors de portée. A l´évidence, l´allongement de la distance a servi cette pouliche qui n´a pas de changement de vitesse. Cent mètres de plus et un train plus sélectif : il faudra compter avec elle, le deuxième dimanche de juin. Une revanche, alors, à Chantilly ? Franchement, nous n´y croyons pas. La marge de progression de Moonlight Dance est tellement grande ! N´oublions pas qu´elle n´en était, hier, qu´à sa deuxième sortie.

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006