pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Faux jumeaux

30 mai 1994

Apparemment jumelles - même jour, même parcours, même catégorie (Groupe I) - les deux colonnes qui encadrent la porte de sortie du printemps de Longchamp, les Prix d´Ispahan et Jean Prat, sont en fait d´importance inégale. L´échelliste vous dira que la course pour chevaux d´âge surplombe toujours de haut celle des cadets. Différentes aussi les questions qu´elles posent. Par exemple, hier, l´Ispahan ne s´interrogeait en aucune façon sur un ordre hiérarchique. Il était entendu que Bigstone était déclassé. On se demandait seulement si sa supériorité était suffisamment grande pour compenser son défaut de tenue.

La réponse a été : oui, bien sûr ! Mais il s´en est fallu de peu. Venu pour l´emporter de toute une distance, au Pavillon, il a raccourci son action, dans les cent derniers mètres, au point qu´il n´y avait plus qu´une encolure, au passage du poteau d´arrivée, entre sa superbe et l´opiniâtreté grignotante de son aîné, le 5 ans anglais Muhtarram.

La jument, Hatoof, a fait ce que l´on attendait d´elle : illusion, un court instant, à l´entrée de la ligne droite ! En venant du dernier rang prendre la troisième place, à distance des deux premiers, le patriarche Marildo a répondu, lui aussi, à l´attente générale, confirmant son nouveau standing. Dernier Empereur ? Depuis qu´il a été vendu à un propriétaire d´Extrême Orient, il se rapproche de la première partie de son nom et s´éloigne de la deuxième...

Cinq kilos d´échelliste au-dessous du Prix d´Ispahan, le Prix Jean Prat est allé, lui aussi, à celui auquel il était promis, D´Artagnan-Millkom. Le mousquetaire nous en voudra-t-il si nous avouons qu´il nous a un peu déçus ? Son Guiche nous avait fait espérer un peu plus de panache. Mais peut-être est-il, comme Bigstone, limité en tenue (né pour être miler) ? S´il maintient son programme, le Grand Prix de Paris risque de sonner le glas de son invincibilité.

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006