pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Décantation

4 juillet 1994

Comme les vieilles bouteilles, les classiques gagnent à être décantés. Le sommelier de Saint-Cloud nous a un peu... chambrés, hier, avec son Grand Prix : d´abord, par un demi-kilomètre de faux-train, puis avec une plaisanterie du type "poudre d´escampette" osée par les compères, Gérald Mossé et Marchand de Sable. Mais, ici, les jockeys les mieux inspirés roulent rarement dans la farine leurs petits camarades. La ligne droite est longue et la logique finit toujours par avoir le dernier mot.

Ce n´est toutefois qu´à proximité immédiate du poteau d´arrivée que la situation s´est trouvée totalement décantée, mais alors le précieux élixir était clairement séparé de la lie. Le favori logique, l´athlétique et désormais "bien dans sa tête" (depuis qu´on l´a débarrassé des oeillères), Apple Tree, est venu prendre, sur le fil, une encolure qui valait "des kilos" au deuxième, tout aussi évident pour les tenants du papier pur, l´anglais Muhtarram. Si le numéro trois des échellistes, la jument Bright Moon, n´a pu prendre que la quatrième place, c´est sans doute qu´elle a été un peu handicapée par la fermeté de la piste. C´est aussi qu´elle est tombée sur un drôle de zigoto, avec l´irlando-anglo-autrichien, Zimzalabim. Il avait déjà cassé les vitres à Longchamp, cet onomatopéiste-là ! Hier, associé au vieux batteur de tapis, Lester Piggott - bing ! bang ! dzim ! boum ! - il a fait un boucan de tous les diables dans notre landerneau hippique...

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006