pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

La douairière et ses lorgnons

8 août 1994

Système "D" comme Deauville. Pour ménager des courants d´air, dans la touffeur de la canicule, on laisse grandes ouvertes les portes des épreuves de sélection. Ainsi, l´un après l´autre, de solides favoris peuvent-ils venir les enfoncer sans suées excessives...

Après Hatoof, Dolphin Street, Tereshkova et Yenda, Agathe a pris son dû, samedi, le Prix de Psyché. Deauville restant toujours Deauville, la chose ne s´est pas passée sans une pointe de suspense et même avec un délicieux frisson : photo générale entre six concurrentes ! L´imbattable s´était-elle ressaisie, qui avait paru désemparée, à la distance, le long de la corde, où elle avait tranquillement mené la danse, depuis le départ ? Mais oui, bien sûr, le petit passage à vide c´était juste pour plaisanter. A Paris, tout finit, dit-on, par des chansons. A Deauville, par un éclat de rire !

Le lendemain, Pomone était, bien entendu, vouée à la même évidence. Toujours affublée de ses disgracieux lorgnons, notre duchesse douairière, Bright Moon, était revenue chasser sur ses terres. L´herculéenne matrone l´a emporté dans son style, tellement particulier, de marteau-pilon à vapeur (du haut des tribunes, on entendait clairement ses teuf ! teuf ! bien cadencés). Même écart, exactement, que l´an passé : deux longueurs et demie. En 1993, sa victime avait été son aînée, l´anglaise, Spring. Hier, ce fut sa cadette, anglaise elle aussi, un gros poisson nommé Wandesta...

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006