pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Construction de l´Europe du turf

15 mai 1995

Inflation galopante. Longchamp triple ses prix... d´excellence. Trois Groupes I au même programme, c´est Byzance ! Non, c´est Bruxelles et ses montants compensatoires... La construction de l´Europe du turf a pour effet de nous frustrer de nos cracks : ils vont se goberger en Angleterre ! Alors, nous, en France, pour compenser, nous devenons boulimiques. Ah ! si nos grandes bouffes dominicales pouvaient passer toutes en muscle ! Mais nous faisons surtout de la graisse...

Prix Lupin. On se perd en conjectures sur les raisons qui ont poussé notre multinationale, Fabre S.A., à s´être désintéressée de ce marché, pour lequel elle disposait pourtant d´une demi-douzaine de produits ad hoc. En son absence, deux Anglais se le sont disputé : un de chez nous, Jonathan Pease, représenté par le favori, Solar One; un de là-bas, John Gosden, qui avait fait franchir le Channel au nommé Flemensfirth. Bien entendu, c´est le touriste qui a gagné. Solar One n´a pas de physique. Nous l´avons déjà dit : il a poussé en graine, il a son avenir derrière lui.

Dubaï Poule d´Essai des Pouliches. Deux lignes se croisaient : celle du Prix de la Grotte (Matiara, Shaanxi, Carling) et celle du Prix Imprudence (Smolensk, Take Liberties, Tereshkova). Comme on pouvait s´y attendre, c´est celle de Longchamp qui s´est imposée. Mais elle a été grandement favorisée par le tirage au sort des places à la corde. De fait, des quatre favorites logiques, deux ont eu un parcours en or, le long de la lice, les deux premières, Matiara et Carling; les deux autres ont eu bien des malheurs : Shaanxi parce quelle a perdu sa (bonne) place dès le départ, sur un tassement du peloton (quel beau retour, du diable-vauvert, dans la ligne d´arrivée !); et Smolensk parcequ´elle a été contrainte par sa mauvaise stalle de faire tous les extérieurs, d´un bout à l´autre du parcours (et une très belle ligne droite, elle aussi, néanmoins).

Nous reverrons ces quatre-là avec intérêt à Chantilly, dans des conditions différentes de distance (trop long pour Shaanxi et Smolensk ?), de terrain (il était très collant, hier, à l´avantage de Carling et de Shaanxi) et de... chance (là-bas, heureusement, les places à la corde n´ont pas d´importance). Il serait étonnant qu´elles franchissent le poteau d´arrivée dans le même ordre, le 11 juin.

Dubaï Poule d´Essai des Poulains. Olivier Doleuze a vu faire Freddy Head avec Matiara. Il a tout compris. Avec Atticus, il prend lui aussi la tête et la corde. Mais il ne se rend pas compte qu´il avale la montée, puis la descente, à tombeau ouvert. Dans la fausse ligne droite, Atticus demande à reprendre son souffle : Doleuze accélère de plus belle ! En selle sur l´anglais, Vettori, Dettori jubile. Il attend son heure. A mi-ligne droite, il porte son attaque. Atticus lève la tête au ciel pour chercher l´oxygène, mais il ne se rend pas. Comme jusqu´à l'aube la chèvre de M. Seguin, jusqu´au poteau, crânement, il se défendra. Sur le fil, le loup anglais lui aura pris l'encolure. Pauvre Doleuze...

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006