pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Une infidélité avortée !

5 juin 1995

Délaissée par l´élu de son coeur (Ah ! mein Pennekamp...), qui va courir ce guilledou à mini-jupe et grande capeline qu´on rencontre à foison, début juin, du côté d´Epsom, madame Chantilly a décidé de lui rendre la pareille : elle a rendez-vous avec un grand séducteur britannique. Elle est prête à tous les émois, tous les abandons. Que ne lui a-t-on pas raconté sur Celtic Swing ! Son élégance, ses manières, sa souveraine domination...

Voici qu´il arrive au paddock, ce noir conquérant. Petite déception. Bien sûr, il est plutôt haut sur jambes, comme tous les anglais, mais il n´a pas du tout le physique avantageux qu´on disait. L´air, plutôt, d´un de ces bourgeois de la middle class, type handicap... Mais sans doute est-ce un de ces lovelaces qui cachent leur jeu sous des apparences d´une exquise discrétion ? Attendez de le voir à l´oeuvre et vous allez tout comprendre, madame, vous serez subjuguée, d´abord par son action, puis par sa formidable capacité d´accélération !

Ils sont partis. Où est-il ? Aux avant-postes, comme une simple estafette. Craint-il d´être pris de vitesse ? On le voit, bras-dessus bras-dessous, en compagnie de notre "déménageur" à nous - au moins le nôtre a-t-il le physique de l´emploi, sur le modèle athlétique - Poliglote. Pas de train. Il va donc nous faire son numéro dans le répertoire classique de la course d´attente en tête. A l´évidence, il guette l´instant propice pour nous époustoufler. Pauvre Poliglote ! Qu´est-ce qu´il va prendre quand le Celtic va placer son démarrage ! Et ne parlons pas de ces inconscients, les Diamond Mix et les Rifapour, qui musardent aux derniers rangs, dans une course qui ne "marche" pas : comment pourraient-ils espérer revenir ?

Nous sommes à la mi-montée et nos deux acolytes sont toujours accolés. On attend l´instant de classe. Voici le poteau d´arrivée et on attend encore... Comment ! Incapable de prendre ses distances ! Pas plus d´une demi-longueur et acquise laborieusement, entre lui et un Poliglote, entre lui et un Winged Love (ces deux derniers séparés par une courte-tête) ! Mais alors il y a eu tromperie sur la marchandise, grave contre-sens, erreur de vocabulaire : Celtic Swing est un bon et brave cheval, ce n´est en aucune façon un crack !

Ah ! non, elle ne franchira pas le pas, madame Chantilly, elle garde son coeur à Pennekamp ! Lui, au moins, il a une belle pointe...

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006