pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Non, non, non et non !

12 juin 1995

Visage et buste de femme, corps de lionne et ailes d´aigle : Diane jouait hier au sphinx de la légende antique. Couchée en travers de la Départementale 924, qui va d´Orry-la-Ville au château des Princes de Condé, elle posait ses énigmes aux voyageurs du turf... Les questions étaient au nombre de quatre. 1º) Les gènes hérités de sa famille maternelle autorisaient-ils Matiara à tenir la distance ? 2º) Ceux que son père avait légués à Shaanxi lui permettaient-ils d´aller au bout des 2100 mètres ? 3º) Cette enfonceuse de portes grandes ouvertes, Muncie, était-elle apte à forcer une serrure un tant soit peu retorse ? 4º) Fille de maître-nageur, Carling n´était-elle qu´une spécialiste des pistes profondes ?

Diane traîtresse ! Qui l´eût cru ? Il fallait répondre quatre fois : non !... Disputée sur une piste plutôt ferme, la course est revenue à notre spécialiste de la brasse papillon ! Il est vrai que Thierry Thulliez a su faire parler la tenue de sa partenaire : en partant de loin, il l´a mise à l´abri d´une éventuelle pointe finale. Mais de pointe, point ! Avec Matiara, Freddy Head a fait tout ce qu´il a pu, temporisant au maximum, pour attaquer sur le faux-plat final. Il est parvenu à forcer la nature pour prendre la deuxième place, à une grosse encolure de la lauréate. Muncie, cinquième à moins d´une longueur, n´est pas celle qu´on pouvait espérer. Quant à Shaanxi (sixième à une courte encolure de la précédente) elle n´a fait illusion que pendant une seconde et demie, à mi-montée.

Les neuf premières en deux longueurs... Carling lui en voudra-t-elle si l´échelliste lui dit qu´elle a gagné son Prix de Diane dans une valeur cotée inférieure à celle qu´elle a réalisée lorsqu´elle a été battue par Matiara, dans la Poule d´Essai des Pouliches ? Oui, sans doute est-elle, effectivement, meilleure encore sur piste souple !

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006