pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Sur les Champs Elysées...

4 septembre 1995

L´année hippique entre dans son troisième âge. Ses jours sont comptés. Plus que cinq dimanches à Longchamp. Il faut s´attendre désormais à recevoir des réponses définitives aux questions essentielles. Et ne pas craindre de regarder la vérité en face, aussi cruelle soit-elle.

Dures à admettre par notre vanité mais incontournables les vérités du Prix du Moulin de Longchamp ! Et d´abord celle-ci : Miss Satamixa n´était bien que l´étoile filante de notre bel été à Deauville ! Méconnaissable au paddock - étriquée, "sucée" comme disent les hommes de cheval - elle ne fit rien en course pour rappeler son Prix Jacques Le Marois. Les produits de Linamix, l´étalon or de l´année 1995, seraient-ils donc aussi fragiles que séduisants ? Des bibelots en porcelaine, des petits saxes qu´il faut manier avec la plus grande précaution ? Ils ont trouvé en Fabre un collectionneur fervent et minutieux. Pourtant, combien des plus précieux aura-t-il vu se briser soudain entre ses petits doigts agiles (Housamix, Walk on Mix, Miss Satamixa...) ?

Deuxième vérité : le 4 ans, Green Tune n´est plus ce qu´il était. Son Prix Jacques Le Marois le laissait craindre, son Prix du Moulin de Chez Lui n´autorise plus l´espoir. Sans doute a-t-il mal "encaissé" sa course dure du Prix d´Ispahan : amère victoire, devant Pelder ! Troisième certitude, dont nous nous doutions un peu : la 5 ans, Sayyedati ne "fait" pas Longchamp : traduite en valeur cotée, sa quatrième place d´hier est inférieure de deux kilos à sa deuxième place de Deauville (le même scénario que l´an passé...).

Passons maintenant aux évidences positives. La plus belle concerne l´irlandaise, Ridgewood Pearl. Bien que dotée d´un physique assez ingrat - un long saucisson à pattes... - elle s´est montrée, hier, telle que l´annonçaient ses performances de l´autre côté de la Manche, c´est-à-dire la meilleure pouliche d´Europe sur le mile. Elle rencontrait ici des mâles et des chevaux d´âge pour la première fois de sa courte carrière. Pourtant, impossible de la situer encore avec exactitude : ni par rapport aux poulains - il n´y en avait pas de son âge - ni par rapport à ses aînés, puisque nous venons de dire que ce sont seulement les ombres de Green Tune et de Sayyedati qu´elle a côtoyées sur ces Champs Elysées (le lieu de séjour des âmes mortes, dans la mythologie grecque...).

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006