pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

L´apanage d´Albion

18 septembre 1995

La série noire continue ! Les unes après les autres, toutes les places fortes de notre cycle de sélection des poulains de deux ans sont tombées aux mains des Anglais, cette année. Après les Prix Robert Papin, Morny, de la Vallée d´Auge, le Criterium du Fonds Européen et le Prix du Haras de la Huderie, voici qu´à son tour notre Prix de la Salamandre, fief indiscuté d´Etienne Pollet dans les années 1950-1960, puis transmis à la baronnie de François Boutin, à partir de 1972 - pas moins de douze victoires ! - a chu dans l´apanage britannique !

La dernière victoire anglaise remontait à 1977 (John de Coombe). Dix-huit ans après, ce poulain rustique mais costaud, Lord of Men, est venu l´emporter d´autant plus facilement que la distance a paru être à l´extrême limite des aptitudes de notre meilleur élément, la pouliche With Fascination, sur laquelle Olivier Peslier a fait la course en tête. Pour les autres battus, on ne sait pas trop encore quelle carence alléguer : défaut d´aptitude au terrain lourd, sans doute, pour Barricade ? Manque de tenue, peut-être, pour Titus Livius ? Pénurie de... qualité, tout simplement, pour l´autre poulain anglais, Woodborough ?

En raison d´un gros avantage de poids, le Prix du Prince d´Orange appartenait de droit à cet autre anglais, Tamure, ci-devant deuxième du Derby d´Epsom. Tamure l´a donc pris. Mais il a dû batailler ferme, tout au long de la ligne d´arrivée, avec cet autre haut baron d´Albion, dont le nom paraît issu tout droit d´une tragédie de Shakespeare, Spectrum ! Il faut dire que, l´affaire ayant été débattue sur le sol français, ces deux chevaux de 2400 mètres, qui étaient ici sur 2000 mètres, en ont été réduits à disputer, selon la coutume locale, un match de vitesse pure sur un petit 1600 mètres (ou même encore un peu moins...).

_____

P.S. A Longchamp, les Anglais se plaisent à faire souffrir la vanité française. Heureusement que, comme toujours en fin de saison, nous pouvons aller nous défouler sur ces malheureux yankees ! D´Amérique nous est revenue la bonne nouvelle : Millkom, notre fier gentilhomme gascon, défunt depuis l´Arc de 1994, est ressuscité ! Il a gagné dans un canter les Man O´ War, samedi, à Belmont Park, devant cet autre ex-français, Kaldounevees. Pourvu seulement que nous n´apprenions pas que le miracle est médical et qu´il a pour agent le docteur Lasix !...

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006