pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Ca commence bien...

8 avril 1996

Le monde change, le programme des courses évolue, les dimanches de Longchamp demeurent. Au revoir, à un de ces prochains jours de semaine, les courses que la nouvelle vague ânonne : A, B, C, D, E, F... Bonjour, les statiques statues dominicales, les Groupes antiques d´hier et de demain !

Statuette, groupuscule : le diminutif s´impose pour le petit lot du Prix Noailles. Que penser du facile lauréat, Hélissio, gagnant par quatre longueurs devant de simples utilités ? Est-ce un nouvel Epervier Bleu, dont il suit le chemin sans hâte excessive ? Il est un peu tôt pour le dire. Traduite en valeur cotée, sa performance est d´un niveau très honorable mais on se doit d´ajouter qu´il n´a pas le turn of foot de l´Epervier. En tout cas, on sait maintenant qu´il tient la distance et qu´il n´est pas un simple spécialiste du terrain lourd, comme il était permis de le craindre.

Il n´est plus permis d´ignorer, en revanche, que son aîné, Gunboat Diplomacy, n´est que l´ombre de lui-même sur une piste ferme. Il marchait sur des oeufs, au Pavillon : on souffrait pour lui ! Olivier Peslier n´a pas cruellement insisté : il a fini bon dernier du Prix d´Harcourt. La victoire est allée au meilleur, lequel s´est imposé sans lutte devant... la meilleure. Valanour et Carling étaient les deux seuls du lot à porter la lourde surcharge de trois kilos. Toujours aussi séduisant au paddock, le mâle l´a emporté "à la mode", sur une piste ferme à souhaît, tandis que la femelle revenait du diable-vauvert, tout à l´extérieur, pour s´adjuger in extremis un accessit d´autant plus méritoire que le terrain n´était pas du tout à sa convenance.

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006