pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Des arrhes sur la gloire...

29 avril 1996

Avant mai, le Ganay ? Les vendanges classiques commencent tôt, cette année. C´est que le millésime promet ! On ne compte plus les cadets qui ont versé des arrhes sur la gloire (A Votre Santé, Shake the Yoke, Ashkalani, Dark Nile, Hélissio, Spinning World...). Et les aînés ne sont pas en reste : pressés, eux aussi, d´arriver au pressoir...

Pas pressés d´en découdre, en revanche, une fois sortis des stalles ! On commence par un concours de tergiversation. Personne ne veut mener. Luso lui-même, le débouleur du Grand Prix de Saint-Cloud, le domestique zélé qui avait ouvert le chemin à Lammtarra dans le Prix de l´ Arc de Triomphe, Luso le dératé laisse à Mathusalem-Marildo le soin de prendre la tête du peloton, lequel escalade puis descend la colline de Longchamp à un train de sénateur. Tant et si bien que Gérald Mossé doit se battre un peu avec la bouche du fier Valanour, pour maintenir le majestueux au sein dudit peloton. Le grand Swain n´en croit pas ses yeux : lui, le froid, le nonchalant, le lent sur jambes, non seulement il arrive à suivre le tempo initial, mais il se retrouve sans forcer tout près de la pointe du combat, dès le haut de la montée ! Sur Spectrum, Johnny Reid se laisse couler étourdiment au dernier rang. Pratiquer la course d´attente dans une épreuve sans train, c´est pour le moins imprudent...

A la sortie de la fausse ligne droite, accélération progressive. Bien entendu, comme toujours dans ces cas-là, la situation ne se décante pas, chacun reste à sa place. Est-ce un piège, pour le grand favori, englué dans la "gelée de coing" ? Non, Valanour élève sa belle tête au-dessus de la mêlée, gonfle ses vastes poumons et se fraie un passage à la force de ses puissantes épaules ! Trois foulées : une, il s´extirpe; deux : il est passé; trois, c´est fini ! Ayant décidé, cette année, de faire des énonomies, Mossé se relève bien avant le disque.

Kinane, lui, s´entête jusqu´au poteau : Luso reprend l´avantage à Swain, pour la deuxième place. Spectrum doit se contenter de la quatrième, après un beau passage, tout à l´extérieur, au Pavillon. Carling ? A l´évidence, elle ne faisait pas le poids, au paddock, à côté de tous ces gros bras ! En piste, elle est rentrée sous terre. La gent masculine donnerait-elle des complexes à notre pasionaria ?

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006