pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Entourloupette et toute-puissance !

13 mai 1996

Cadet-Rousselle a trois maisons, dit la chanson. Longchamp, lui, avait trois "châteaux", hier, trois forteresses inexpugnables a priori, chacune solidement barricadée derrière ces ponts-levis qui mènent aux Groupes I...

Prix Lupin. Hélissio n´est pas Epervier Bleu, nous l´avons déjà dit. C´est un très bon poulain, sérieux, courageux, mais il n´a pas ce turn of foot qui caractérise le crack. Il a fait ce qu´on attendait de lui : il a gagné en partant de loin et en repoussant bravement l´attaque de Loup Solitaire, sans rechigner sous la volée de coups de bâton assénée dans la ligne d´arrivée (nous en avons compté dix : en Angleterre, Dominique Boeuf aurait été mis à pied pour huit jours !). Dans l´état actuel du débat, le combat des prétendants à la palme de Chantilly reste indécis. Rien que de ce côté-ci de la Manche,une demi-douzaine de poulains sont des favoris crédibles. Loup Solitaire et Hélissio ne sont que deux de ceux-là. Au moins, l´un et l´autre l´a-t-il déjà serré, son Groupe I, dans ses bagages : c´est toujours bon pour le moral...

Dubaï Poule d´Essai des Pouliches. parce que, sans une petite injustice de temps en temps, Longchamp ne serait plus Longchamp, la victoire échappe à celle à qui elle devait aller de droit ! Shake the Yoke n´est peut-être pas aussi bonne qu´on avait pu le croire le 21 avril, lorsqu´elle avait gagné par dix longueurs un Prix de la Grotte... insondable, mais il ne fait aucun doute qu´elle l´aurait emporté, hier, avec une course... normale. L´anormal, en l´occurrence, est qu´un jockey de la qualité de Thierry Jarnet soit dénué à ce point de fair-play (ou bien règle-t-il en course un compte personnel avec Dominique Boeuf ?). Toujours est-il que, en selle sur Housa Dancer, battue de la première minute, il a maintenu la favorite bien au chaud, dans la "boîte à sel", pendant tout le premier tiers de la ligne droite, contraignant celle-ci à freiner, à la contourner, puis à repartir, pour échouer de peu, in extremis ! Le comble est que l´heureuse bénéficiaire de ces misérables péripéties est une pouliche anglaise, la nommée Ta Rib. Aussi grand seigneur que distingué sportsman, son propriétaire, Hamdan al Maktoum, offrait aussitôt le million de l´allocation à des oeuvres de charité.

Dubaï Poule d´Essai des Poulains. Ni tergiversations ni entourloupette, ici. Du train dès le départ - six anglais étaient là pour cela... - une situation qui se décante naturellement au Pavillon et un Ashkalani qui vient tranquillement et majestueusement imposer sa toute-puissance, sans esbroufe aucune. Comme les trois fois précédentes, Mossé l´économe franchit le poteau d´arrivée avec "des kilos dans chaque main", comme disent les pelousards (qui exagèrent toujours un peu). Que Spinning World et Cash Asmussen ne se désolent donc pas trop ! Avec une course plus heureuse (belle pointe finale, après avoir été contraints de faire du slalom le long de la corde !), ils nous auraient seulement permis de voir Ashkalani se dépenser avec un peu moins d´avarice.

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006