pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Morceaux choisis

16 septembre 1996

A trois semaines de son week-end à grand spectacle, Longchamp s´occupe de la promotion : distribution d´échantillons, petits spots publicitaires, présentation des artistes... Bien sûr, il est malin, Longchamp, il ne va pas nous dire le fin mot de l´histoire vingt-et-un jours avant la date fatidique. Le suspense, ça le connaît ! Pour brouiller les cartes, il use d´un stratagème : il place sa lice mobile à zéro. Ainsi les battus de l´extérieur auront-ils de bonnes excuses à faire valoir et la victoire gardera-t-elle un air suspect, lorsqu´elle aura été acquise après un parcours au cordeau, le long de la corde...

Prix Vermeille (Groupe I). Groupe I, vraiment ? Non, simple Groupe III, en cette année de mauvaise grâce féminine... La course n´a d´intérêt qu´anecdotique. Détail le plus amusant : elle aura permis à Cash Asmussen de réaliser une passe de deux inédite : après avoir gagné le Prix de Diane à 30/1 (Sil Sila), voici qu´il décroche le volet automnal du diptyque à la même cote, avec My Emma ! Que dire d´autre de piquant, de curieux, d´amusant ? Que, sans la rétrogradation de Zafsala de la deuxième à la cinquième place, trois des quatre concurrentes britanniques auraient pris les trois premières places (à grosse cote) ! Ou encore ceci : les six premières dans la même longueur, un rêve de handicapeur ! Mais surtout cela : pour la première fois depuis des années, il n´y aura probablement pas une seule pouliche de trois ans au départ du prochain Prix de l´Arc de Triomphe !

Prix Niel (Groupe II). Ah ! ici, mes amis, c´est une autre paire de manches ! Bien sûr que le gagnant, le grandissime favori, Hélissio, a tiré grand profit de son aptitude à aller de l´avant, faculté qui lui a permis de faire toute sa course sur le tapis roulant, le long de la corde ! Mais, justement, cette maniabilité, ce calme, cette sérénité seront des atouts majeurs, le 6 octobre prochain. Pourvu seulement qu´il puisse être de nouveau mené par Olivier-main-d´or...

Bon second, Darazari est à l´évidence moins facile à manoeuvrer. Quant à Grape Tree Road, impossible d´en douter désormais, il ne tient pas la distance. Radevore, troisième à deux longueurs et demie du lauréat ? Sa performance laisse perplexe l´échelliste. Faut-il vraiment, pour sa huitième sortie, le monter brusquement de quatre kilos sur l´échelle des valeurs ? Ces mystères nous dépassent : ne feignons pas de les comprendre...

Prix de la Salamandre (Groupe I). Comme dans le Prix Vermeille, les deux britanniques aux deux premières places. La chose, ici, n´a pas été pour nous déplaire. Hé ! nous le savions bien que Zamindar-le-Matamore (5/10 au PMU ! Les malheureux...) n´était qu´un Hercule de pacotille, incapable de produire une accélération ! Le premier anglais venu n´avait-il pas déjà brisé en mille morceaux la statuette en plâtre, cet été, à Deauville ?

Prix Foy (Groupe III). Le match attendu Swain-Pentire a bien lieu. C´est le français, plus athlétique que l´anglais, qui a le dernier mot. Il se confirmerait donc qu´exceptionnellement, cette année, le Grand Prix de Saint-Cloud était d´un niveau plus relevé que les King George d´Ascot ? Ah ! bon, alors les anglais ne sont pas les meilleurs dans tous les domaines ?...

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006