pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Orange mécanique !

14 octobre 1996

Au milieu du si-silence, le Grand Cri-Criterium... Longchamp est pris de panique et de bégaiement, cette année, lorsqu´il parle de ses gamins, les benjamins de deux ans. Trouble psychomoteur dont il faut chercher la cause dans la terreur que les loulous de la banlieue de Newmarket font régner, avec une constance et une violence dignes d´Orange mécanique (le fameux film de Stanley Kubrick d´après le roman d´Anthony Burgess), depuis le début de la saison, chez nos petits polissons du gazon parisien. Nos chéris de Chantilly se sont fait rosser à tout coup, sans la moindre exception ! Alors, prévenant, papa Longchamp a jeté une cape de silence épaisse de trois réclamers autour du Grand Cri-Cri d´épouvante...

Soyons discrets nous aussi. N´insistons pas sur la dernière raclée. Disons seulement que les deux longueurs affichées officiellement entre notre tortionnaire récidiviste, Révoqué, et le voué au sacrifice, Majorien - lequel fut, comme prévu, le seul des nôtres à monter au casse-pipe pour tenter de secouer le joug britannique - ne traduisent qu´imparfaitement la supériorité dudit bourreau. L´invaincu de Robert Sangster a littéralement tourné autour du petit lot : bloqué le long de la corde, au Pavillon, il a été posément repris par Johnny Reid - pendant que Freddy Head et Majorien ne demandaient pas leur reste et creusaient le trou - calmement, il a déboîté, puis il a placé sa pointe de vitesse, avant d´être ralenti à proximité du poteau d´arrivée.

Oui, une victoire "à la mode" et un fameux poulain, ce Révoqué, qui devrait en faire souffrir d´autres, l´an prochain, dans les iles britanniques. C´est notre consolation. Mais ce n´est pour le moment qu´une hypothèse : la plus flatteuse pour notre vanité froissée... Ah ! si d´aventure ce double exécuteur des hautes oeuvres n´était qu´un sbire, un deuxième couteau, comme le laissent entendre méchamment certains observateurs anglo-saxons, et pas la personnalité d´exception que nous croyons, alors, là, mes bons amis, cela deviendrait vraiment très mauvais pour notre matricule, en 1997 !

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006