pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Un glorieux illuminé !

21 octobre 1996

Il a beau jouer les aguicheurs : "Attendez ! Ne partez pas ! J´ai encore tant de choses à vous dire !", il n´a plus les idées très claires, le Longchamp vieillissant de la fin octobre. Son discours prend les défauts de son âge : quand il ne radote pas, c´est qu´il déraisonne...

Le rabâchage nous a été copieusement servi par le Prix du Conseil de Paris. Poliglote, le bellâtre, endormant son monde par un faux-train langoureux, sur la moquette moelleuse du tapis roulant de la corde, combien de fois a-t-on vu cela, ici ? Et cette petite futée, Annaba, se laissant expertement tirer jusqu´à l´entrée de la ligne droite, puis faussant compagnie à la petite société pour s´envoler vers une victoire sans lutte, cela aussi on l´a déjà vu et pas plus tard qu´il y a quinze jours lors de son cavalier seul du Prix de Royallieu...

Pour la divagation, rendez-vous sur le parcours insensé des 1400 mètres, nouvelle piste, arrivée au deuxième poteau ! C´est celui du Groupe I le plus aléatoire de toute l´Europe, le Prix de la Forêt. Ici, on a tout vu, même l´inimaginable...Que nous a donc réservé la cuvée de 1996 ? D´abord, un jockey, celui de Zarannda, se battant avec la bouche de sa partenaire pour lui faire entendre raison : n´est-elle pas une pouliche à pointe finale acérée ?... Puis, un autre jockey, celui de l´anglais, Tagula, se trompant de poteau (mais il était déjà battu pour la victoire). Son erreur n´a eu qu´une conséquence : obliger Zarannda a faire un peu de slalom, in extremis... Quoi encore ? Une Shaanxi en semi-retraite (la saison a été longue...), bien obligée de se contenter de la troisième place. Un Miesque´s Son dans son numéro habituel de fils de famille doué mais trop imbu de dilettantisme pour faire mieux que de jeter la poudre aux yeux (quelle fin de course, une nouvelle fois !).

Herr Doktor Cosinus, enfin, alias A Magicman, cet ingénieur fou d´outre-Rhin, hyper-spécialisé - il n´est opérationnel que sur ce parcours diabolique, à condition que la piste soit au moins très collante... - lequel, après de savants calculs et des détours fort compliqués (Deauville, Baden-Baden...), a réussi, génial illuminé, à mettre dans le mille au jour "J" !

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006