pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Narcisse en sa saison

7 avril 1997

Trois ans après... Cela commence comme le titre d´un roman d´Alexandre Dumas. Trois années ont passé depuis que ce fier gascon, le bouillant D´Artagnan-Millkom, eut enlevé, l´un après l´autre, tous les plus nobles bastions du printemps de Longchamp sur les distances moyennes : Guiche, Jean Prat, Grand Prix de Paris ! Voilà donc que, des mêmes profondeurs du Béarn, monte à Paris un deuxième mousquetaire, formé, comme le premier, à l´école de guerre de la garnison Rouget !

Shaka avait déjà gagné une fameuse bataille, sur le front du Nord. Il avait enlevé ce Groupe I, le Criterium de Saint-Cloud, à l´automne de ses deux ans. Mais l´exploit, réalisé sur un terrain profond, était tenu pour éminemment suspect par les beaux esprits des salons parisiens : notre gentilhomme campagnard n´était-il pas, tout simplement, un de ces méchants hobereaux de province aux bottes crottées, qui ne se sentent à l´aise que dans ces lieux boueux et peu fréquentables par l´aristocratie cantilienne, les bas-fonds de novembre ?

Eh ! bien, oui ! Méconnaissable dès que la terre molle ne lui colle plus aux sabots, le hobereau ! Hier, sous le soleil d´avril et sur un terrain tirant sur le ferme, il s´est montré incapable de produire la moindre accélération, dans la phase finale du Prix Noailles, première grande poule de produits sur le chemin du Prix du Jockey-Club. Il a dû se contenter de la troisième place (sur six !) laissant la deuxième à Sendoro, qu´il avait pourtant devancé de plus de deux longueurs et demie, il y a cinq mois, à Saint-Cloud.

Encore, si ces deux-là avaient été mis d´accord, de peu, par un phénomène ! Mais qui, loin devant nos deux infortunés ? Un quidam sans grande séduction physique (déjà "sucé" comme disent les professionnels), au passé chargé mais peu glorieux (il n´a réussi à décrocher son maiden qu´à la troisième tentative...) et dont le cursus sent l´improvisation, pour ne pas dire l´opportunisme : quand on en est, début avril, à sa troisième sortie de l´année, c´est évidemment qu´on ne pensait pas, initialement, au Prix du Jockey-Club !

Ah ! oui, il sent bon le narcisse, ce Fragrant Mix (en anglais : mélange odorant) ! Mais a-t-on jamais vu narcisse encore en fleur au premier dimanche de juin, dans la clairière de Chantilly ?

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006