pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Impérial Hélissio !

28 avril 1997

Avant mai, le Ganay. C´est, depuis l´an passé, la nouvelle règle du jeu de la sélection au plus haut niveau, celui des Groupes I. Ainsi, Longchamp a-t-il ravi à Newmarket le privilège de faire courir le premier en date des classiques européens. On a les petites vanités qu´on peut...

Longchamp n´a pas que celle-là. Il avait une autre prétention, un tantinet futile, en ce dimanche de son cent-quarantième anniversaire : déçu par son présent, il voulait se rengorger dans un passé fastueux. A grands frais, il avait rétribué une figuration nombreuse et appliquée, mais désuète et soporifique, pour lui repasser de vieilles gravures d´époque Second Empire...

Heureusement, il a l´orgueil mieux placé que la vanité, Longchamp : sur la piste, pas dans les tribunes ! Ah ! oui, sur la piste, du spectacle on en a eu, hier, et du beau ! Et voyez comme le monde de la propagande est mal fait : le qualificatif qui vient aussitôt - gratuitement ! - sous la plume est justement celui pour lequel il a payé - inutilement ! - si cher : impérial !

Impérial Hélissio, qui nous a ramenés un quart de siècle plus tôt (l´envol de Mill Reef en 1972) ! Oui, une victoire ailée, tout à fait dans la manière de son glorieux aîné : le crack a creusé un trou gigantesque - six longueurs ! - dans la ligne d´arrivée du Prix Ganay, sans donner à aucun moment l´impression qu´il faisait le moindre effort. Le public des courses, le vrai, celui qui doit compter avant tout autre, ne s´y est pas trompé, il a fait une ovation au champion, lors de sa rentrée au paddock. A l´aube du troisième millénaire, il ne faudrait pas que Longchamp se trompe de cible : c´est sur sa piste qu´il doit promouvoir les courses, pas ailleurs !

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006