pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Université du turf

21 mars 1987

La désertification des hippodromes : drame du non-renouvellement des générations ! Le turfiste vieillit. Les jeunes ne viennent plus aux courses. Pourquoi ? Sans doute parce que, une fois franchie la grille de ce lieu clos et mystérieux, l´hippodrome, le néophyte est perdu. Personne n´est là pour l´aider dans son apprentissage du rude métier de parieur. Les clubs de bridge ont leurs professeurs. Pourquoi les champs de courses n´auraient-ils pas les leurs ?

J´imagine assez bien ce que serait une Université du turf... Il y aurait des cours de pedigrees (nobles lignées, grandes familles, petites tribus, rameaux pourris, chaînons manquants, résurgences, tares...), des travaux pratiques de modèle, au paddock (harmonieux ou quelconque, athlète ou ablette, élégant ou rustique...), des lectures expliquées (apprendre à décoder Paris-Turf et le Dictionnaire...), des leçons de "papier" (théorie pure, échelle, classements cotés, équivalences poids-longueurs, lignes directes et indirectes, forme et aptitudes...).

Surtout, les choses étant ce qu´elles ont toujours été et ce qu´elles ne sont pas près de n´être plus, il y aurait des cours, passionnants, de psychologie appliquée, portant sur les différents types d´entraînement : classique ou moderne, maisons à risque ou du genre "Caisse d´épargne", officines de pompes funèbres (leçons particulières de thanatologie pour le déterrement des "morts", séminaires de mysticisme et d´intuitionnisme visant à prévoir les résurrections subséquentes...), multinationales avec succursales et satellites, bazars au décrochez-moi-çà, petites épiceries, drogueries, pharmacies...

Bon. Sans rire, cette fois. Pourquoi les Sociétés de courses ne recruteraient-elles pas, sinon des professeurs agrégés ès-turf, du moins des guides, des animateurs formés sur le modèle des "G.O." du Club Med ? Où les trouver ? Sur les champs de courses, pardi ! Ils sont là tous les jours, à Maisons-Laffitte et à Saint-Cloud, à Evry et à Longchamp, ces tribuns du "y´avait qu´à", ces Démosthène de l´explication a posteriori ! Offrez-leur une simple carte d´entrée permanente, MM. les administrateurs, et ils vous usineront du turfiste à la chaîne.

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006