pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Les pendules à l´heure de Big Ben

11 mai 1998

Acte II, scène 1. Le décor change du tout au tout. Le flou et la molle grisaille font place au ferme avec tons francs sous le ciel clair. Les personnages aussi ne sont plus les mêmes. Ils étaient lourdauds et empêtrés dans un discours pâteux : en voici de vifs, à l´esprit délié et aux réparties cinglantes. C´est une nouvelle pièce qui commence, la seule, la vraie, celle qui restera dans la mémoire du turf. Aux oubliettes, les prologues imbéciles d´avril !

La Dubaï Poule d´Essai des Poulains remet clairement les pendules françaises à l´heure de Big Ben. La déculottée que nous craignions, après l´humiliation de notre Xaar national à Newmarket, a bel et bien eu lieu. A eux, les quatre premiers rangs d´orchestre, à nous les strapontins du poulailler ! Avec une bonne paire de jumelles, les jockeys de nos Chargé d´Affaires, Ippon, Pinmix et autres With the Flow, ont pu voir évoluer, là-bas, loin devant eux, ce joli monde britannique qui nous fait l´honneur de venir parader, à Longchamp, les dimanches de Groupes I.

La victoire est allée à un nommé Victory Note, un grand costaud, revenu l´emporter du dernier rang, aux dépens d´un autre personnage athlétique, une vieille connaisance, Muhtathir, qui nous avait donné un aperçu de ses talents de déménageur, l´automne dernier, ici même (battu par le champion irlandais, Second Empire, dans le Prix des Chênes). Troisième, à distance respectueuse, encore un robuste individu, Desert Prince. Notons, en sifflant, que le record de la course a été battu de plus d´une seconde. Et signalons, en sifflotant, cette fois, que notre favori, le Fabre Loudeac, n´avait pas pris part à l´épreuve. Un tour de rein bien opportun : il l´a échappé belle, le malheureux !

Il faut croire que la piste était très rapide, hier, à Longchamp. Une heure plus tôt, Zalaiyka avait également fait tomber le record de la Dubaï Poule d´Essai des Pouliches. Seule en course, du départ à l´arrivée, la favorite française ! La grande action de sa monture aidant, Gérald Mossé a su se sortir très habilement, progressivement, du piège initial de son mauvais numéro à la corde. Il a laissé Zalaiyka souffler, dans la fausse ligne droite, pour partir tranquillement, au Pavillon et gagner en roue libre, avec quatre longueurs d´avance sur un lot dont, il est vrai, aucun élément n´est sorti de l´anonymat.

Le Prix Lupin ? On tourne en rond, sur le front de la tenue, les lignes se mordent la queue en un anneau de plus en plus étroit. Croco Rouge, Daymarti, Special Quest, les protagonistes du Criterium de Saint-Cloud, nous ont remis cela, dans un ordre différent, mais avec toujours aussi peu d´espace entre eux. Le Jockey-Club attend encore une personnalité qui sorte du commun.

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006