pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Danse avec les loups !

1er juin 1998

Le Jockey-Club devient casanier. Il a désormais sa routine, ses petites habitudes, ses têtes... Les années paires, il s´offre à Pascal Bary et à Jean-Louis Bouchard (1994 : Celtic Arms, 1996 : Ragmar, 1998 : Dream Well, dont JLB partage la propriété avec Maria Niarchos). Sur un rythme différent, mais également ternaire (1991 : Suave Dancer, 1993 : Hernando, 1998...), il danse avec notre loup américain, Cash Asmussen.

Il a ses rites et ses rythmes mais il ne se laisse pas aller. On craignait la médiocrité. Elle ne fut pas au rendez-vous. Oh ! certes, on n´a pas atteint les sommets artistiques de l´an passé (Peintre Célèbre !), mais enfin les deux frères ennemis de l´entraînement Bary, Dream Well et Croco Rouge, se sont hissés de concert à un niveau qui autorise à les qualifier de "grands bourgeois". Ils ont su prendre leurs distances avec ce représentant de la catégorie "petit", dans la même classe sociale, Sestino.

Et avec la manière, s´il vous plaît ! Tandis que l´anglais, si bien nommé, Prolix, se dépensait en tête sans compter, nos deux dilettantes bavardaient tranquillement en queue de peloton. Le train dudit peloton n´était pas rapide. La paire désinvolte eut d´autant plus de mérite à revenir, à la vitesse d´une marée d´équinoxe dans la baie du Mont Saint-Michel : l´un, le Croco sans malice, en plein piste, l´autre, le roublard binoclard (il porte des oeillères) plus près de la corde - cette corde qui avait fait des miracles, la veille, dans le quinté et pas plus tard qu´une heure plus... tôt, dimanche, dans le Prix Jean Prat - pauvres Dr Fong et Gold Away, qui se seraient disputé la victoire s´ils n´avaient pas choisi le chemin de l´extérieur !

Saratoga Springs ? Il est le grand battu du jour. Lui aussi avait opté pour la course d´attente. Manque de tenue ou défaut de qualité ? Il est venu avec des promesses, à mi-montée, mais on a vite compris qu´il devrait se contenter d´un petit lot du quinté. Il s´est intercalé entre les deux fuyards du début de la montée, Sestino et Prolix, lesquels n´étaient pourtant pas bien fiers, sur leur tapis roulant de la corde - ce tapis magique qui aurait suffi pour mettre sur orbite haute l´ombre d´un Hélissio, le pâle fantôme d´un Old Vic !

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006