pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Le radeau de la Méduse

20 juillet 1998

Une coquille de noix ballottée sur l´océan ! C´est l´image qu´a offert le Prix Eugène Adam nouvelle manière, le premier disputé sur le terrible parcours des 2000 mètres, ligne droite, de Maisons-Laffitte. Dieu qu´elle est vaste et longue, cette ligne droite ! Dieu qu´il était pitoyable et frêle, l´esquif qui était accroché à la corde et sur lequel se sont agitées quatre minuscules silhouettes pendant deux interminables minutes !

Quatre naufragés, sur ce radeau de la Méduse. Un lord et amiral anglais, Dr Fong (lauréat de Groupe I) et trois matelots français. Des vagues, oui, il y en eut, à deux cents mètres du disque, lorsque, perdant quelque peu le nord et sa dignité, l´amiral s´est mis à s´appuyer - choquante familiarité ! - sur deux de ses subalternes. Ces deux-là étaient déjà naufragés. Le troisième matelot, un nommé Aware, avait coulé depuis longtemps... Mais non ! Oh ! miracle ! Voici qu´il refaisait surface, à proximité immédiate du poteau d´arrivée ! Il s´accrochait au gradé, le misérable, menaçant d´entraîner par le fond notre lord, lequel, pour le coup, perdait beaucoup de son prestige !

Bon. L´honneur est sauf : le grandissime favori anglais a gagné. Il a gardé un nez sur l´effronté, auquel il rendait tout de même trois kilos. Mais que diable ce Dr Fong était-il venu faire dans cette galère, un Groupe II où, lui, lauréat de Groupe I, avait tout à perdre et rien à gagner ?

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006