pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Visas pour le grand large !

14 septembre 1998

Hue ou dada ? Les Parisiens avaient le choix : Fête de l´Huma, à l´est de la capitale, ou fête des parieurs, à l´ouest... Malgré le temps incertain - et en dépit des temps difficiles ! - Longchamp a dû être le gagnant de cette compétition-là : les tribunes ont fait le plein d´esprits curieux et de gosiers secs, attirés par le champagne à gogo, les tombolas gratuites et - qui sait ? - peut-être aussi par le sport hippique...

La piste également a fait le plein. On pourrait même dire qu´elle débordait, la piste : par excès d´humidité ! A trois semaines de notre embarquement pour le grand large, le traditionnel bureau des visas pour l´Arc s´est donc vu transformer en service des passeports pour la navigation hauturière. Il ne s´agissait plus de sélectionner la qualité : seulement l´aptitude au terrain lourd, et , accessoirement, cette autre aptitude : à aller de l´avant (lice à zéro). On l´a bien compris dès le premier des trois grands combats du jour, le Prix Vermeille : les trois "nageuses" qui ont fait leur course au plus près de la lice, les anglaises Leggera et Cloud Castle et la française, Zainta, ex-invaincue - hélas ! on savait la grandissime favorite promise, tôt ou tard, à la défaite - ont pris les trois premières places.

Fils de Linamix et petit-fils de Sagace, par sa mère, lauréate du Prix de Royallieu et cinquième de l´Arc, Sagamix est né pour nager, lui aussi. Il l´a prouvé en venant fermement clouer le bec à Croco Rouge, dans un Prix Niel étêté, il est vrai : d´abord, par la dérobade de l´anglais Sea Wave, à la sortie des stalles, puis par ce comportement d´imposteur qui fut celui du grand favori, Dream Well (seulement rouillé ou bien has been, après deux courses dures ?). N´empêche ! Il est invaincu, ce Sagamix et il arrive à l´Arc dans un état de fraîcheur exceptionnel : il n´a couru que trois fois !

On doit également parler de révélation à propos de la victoire de Limnos dans le Prix Foy, bien qu´elle aussi ait été obtenue à bon compte. Les deux favoris du "papier", Predappio et Majorien, ont eu un comportement des plus évanescents, tandis que le favori du public, Fragrant Mix, prenait la place qui lui était due : la deuxième, à deux longueurs et demie du lauréat. Où est le mérite du gagnant, ici ? Eh ! bien dans le fait que ledit Limnos est un petit-fils de Northern Trick. Or, on se souvient que celle-ci détestait le terrain lourd !

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006