pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

En famille !

5 avril 1999

Reprise de contact en petit comité. Longchamp reçoit ses intimes : Fabre, Head, Bary, Royer-Dupré... Wildenstein, l´Aga Khan, Lagardère, Wertheimer... Peslier, Mossé, Jarnet, Doleuze... Nos vieux amis d´outre-Manche ? Ce sera pour plus tard. Plus tard aussi la smala d´Abd-el-Evry ! Simple réunion pascale de famille, en toute sérénité, sans tension ni arrière-pensées.

Nous avions oublié le cousin Rouget du Sud-Ouest ! Avec son fidèle Dubosc, il fait pourtant bien partie de la parentèle, n´est-ce pas ? En tout cas, il s´est chargé de se rappeler à notre bon souvenir, dans le Prix de Courcelles. Fils de Viane vient prendre une tête, sur le fil, au Bary-Lagardère, Valiramix, lequel devance d´une longueur le Fabre-Wildenstein, Vanishing World. Course fausse : pas de train, pas d´écarts à l´arrivée ! Ajoutons que Valiramix n´avait probablement pas son terrain (il était assez lourd) et que Vanishing World, propre-frère du stayer Vertical Speed, a été manifestement pris de vitesse sur beaucoup trop court.

Trente minutes plus tard, le Prix d´Harcourt avait tout, lui aussi, du trompe-l´oeil. Quatre partants seulement, sur 2000 mètres, et, parmi eux, trois chevaux de 2400 mètres ! Barbola, le quatrième larron, musarde au dernier rang. Difficile de revenir sur un "faux-train-démarrage", surtout lorsque le couloir de la corde (lice à zéro) joue son rôle de tapis magique ! Embarqué pour Cythère, Dark Moondancer, puissant modèle, grand abattage, prend la tête et la corde et touche au bonheur sans vergogne.

Nous l´avons souvent dit : même lorsque rien, sur le programme, ne le laisse augurer, il se passe toujours quelque chose à Longchamp - et c´est pourquoi on t´aime, Longchamp ! Hier, ce sont les lauréats des deux simples courses "B", le Prix de Croissy (pouliches) et le Prix de Ferrières (poulains), qui nous ont donné matière à rêver. Louve (Fabre-Wildenstein-Peslier) et Sendawar (Royer-Dupré-Aga Khan-Mossé) ont cruellement joué au chat et à la souris avec leurs adversaires respectifs. Qu´importe si les deux félins ont ridiculisé des animaux de la vile espèce !

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006