pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

La roue tourne !

12 avril 1999

Il y en a à qui cela donne le vertige. Rien n´est stable, tout change, tout bouge ! Pas forcément dans le bon sens, c´est vrai, mais enfin ainsi échappe-t-on au pire : à l´ennui, qui nait - comme chacun sait - de l´uniformité. Tout bouge ! Les traditions se perdent : dommage ! Les idées reçues sont battues en brèche : tant mieux !

Tout bouge ! On voit maintenant des petits provinciaux - un Rouget du Sud-Ouest, Fils de Viane, un Pantall de l´Ouest, Berkoutchi - devancer les pompeux Lagardère cantiliens - un Bary et un Fabre - dans des épreuves de sélection. Ah ! Un peu d´air pur et vif, cela fouette utilement le sang ! Salutaire choc en retour de la "décentralisation"...

Tout bouge ! C´est la dégringolade pour le beau Spadoun, une "peinture" trop tôt accrochée à la cimaise... Le discret Prix Noailles - qui se souvient du gagnant du Noailles, en octobre ? - envoie aux oubliettes le lauréat du fier Criterium de Saint-Cloud ! N´incriminez pas le terrain (il était très collant, hier), ni l´entraîneur (le poulain était splendide d´état et de condition), ni le jockey : Boeuf a tout uniment laissé aller son partenaire dans son immense action, l´écart s´est creusé naturellement (nul artifice !) avec le peloton, comme à Saint-Cloud...

A Saint-Cloud, Spadoun était reparti, à mi-ligne droite, pour s´envoler. Hier, Boeuf n´avait plus rien en main, au Pavillon. Manque de tenue ? C´est très possible. Mais un petit détail - le poulain était mouillé en entrant sur la piste... - nous fait plutôt craindre qu´il ait eu une course plus dure qu´on ne l´avait imaginé, en novembre et que son moral soit touché.

En son absence, les duettistes de l´écurie Fabre restaient évidemment seuls en course. Ils ont franchi le poteau d´arrivée dans l´ordre attendu : le Lagardère, l´invaincu, Slickly - ralenti bien avant le fil - loin devant le Cheikh Mohammed, State Shinto. Un témoin ? Oui, un provincial, encore ! Le Murray River de Mont de Marsan (M. de Montzey) a pris la troisième place, à deux longueurs et demie du deuxième. Hélas ! Nous croyons bien le connaître, celui-là : rien de commun avec ces avions supersoniques qu´on construit du côté de Toulouse...

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006