pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Un mariage et deux enterrements...

26 avril 1999

Le voyage au bout de la gloire ne commence qu´en mai, sur le turf. Avril est le mois des visas. Longchamp se dépêchait donc, hier, de timbrer ses derniers passeports pour l´espoir. Cela commence mal. Présumée la meilleure, la belle Comillas trébuche, à l´ouverture des stalles du Prix de la Grotte, tombe à genoux, manque de désarçonner Mossé, reprend tant bien que mal la position horizontale puis un galop orthodoxe, mais, bien entendu, les autres ne l´ont pas attendue. Dommage que la séparation de corps n´ait pas été complète, entre elle et son jockey ! Ainsi n´aurait-elle pas eu cette course dure qui risque d´hypothéquer gravement son avenir. Comment Mossé a-t-il osé lever la cravache sur la malheureuse, dans la ligne d´arrivée !... La grande favorite out. Stella Berine manifestement très limitée en tenue (un physique de pur sprinter!). Les trois autres ont éprouvé le plus grand mal à se départager. Sont-ce là des pouliches de Poule d´Essai ?...

Assurément, Montjeu, le lauréat du Prix Greffulhe, est un poulain de Derby, lui ! Quel splendide athlète, au paddock ! Quelle action, quand il est venu - Cash Asmussen "pleins bras" ! - dans la ligne d´arrivée, tout à l´extérieur ! Quelle décontraction, quelle insolence, pour l´emporter "à l´économie", devant ce brave et généreux Sendawar - qui a sans doute trouvé les 2100 mètres un peu longs !

Où irons-nous à la noce, en juin ? A Chantilly ou à Epsom - pour lequel Montjeu vient d´être "supplémenté" ? Son entourage hésite encore. Il y a de quoi ! Ne risque-t-il pas de pâtir de moyens physiques trop importants, dans ce jeu de quilles auquel aiment s´adonner les Britanniques, sur la glorieuse lande du Surrey ? Et puis, sait-on seulement s´il tourne à gauche aussi bien qu´à droite ? Car, en mai, ce sera encore Longchamp, pour lui : le Prix Lupin.

Oui, nous nous sentons de taille à lutter à armes égales avec les Anglais, cette année, dans les Derbies, le leur (Fabre y a aussi "supplémenté" le Lagardère, Val Royal, qu´on reverra probablement dans le Prix Matchem, à Chantilly, corde à droite, lui aussi...) et le nôtre. Nous sommes beaucoup moins fiers sur le front de la vitesse... Ne parlons même pas des Deux Mille Guinées ! Comment allons-nous faire pour garder notre Poule d´Essai des Poulains ? Course fausse s´il en est - pas de train, les deux plus séduisants, le puissant Way of Light et le grand Iridanos, bâillant aux corneilles en queue de peloton... - le Prix de Fontainebleau n´a rien fait pour nous rassurer...

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006