pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Un dialogue écourté

10 mai 1999

Un dimanche voué à la visite de Chantilly : son château, sa forêt, ses écuries, sa clairière ensoleillée... En prime à la balade touristique, une démonstration du savoir-faire régional était offerte aux curieux du turf. Oh ! trois fois rien, un simple exercice d´entretien, un des ces galops dits "sérieux" auxquels les initiés assistent, habituellement, tôt matin, qui avait été libéralement décalé de quelques heures pour être proposé à la petite société sous le titre : Prix Hocquart. Bien sûr, pas question de déranger pour cela l´aristocratie des lieux. Les Montjeu, les Val Royal et les Slickly étaient invisibles, dignement retirés au fond de leurs appartements. Ils attendaient sereinement le jour "J" : qui le samedi 5 juin (Derby d´Epsom), qui le dimanche 6 juin (Prix du Jockey-Club).

Pour ladite démonstration, c´était bien assez de ces deux gentils lieutenants : State Shinto, le souffre-douleur du capitaine Fabre (qui s´est toujours plu à l´humilier en le faisant rosser par ses gros bras) et Falcon Flight, le chouchou du commandant Bary. Ils semblaient se valoir exactement et le suspense était total : lequel des deux prendrait le pas sur l´autre ?

Sérieux, effectivement, le galop. Lancé de loin par l´estafette dévouée de Criquette Head, Golden Marvel. Incertaine aussi, jusqu´au bout, comme prévu, l´issue de l´exercice. C´est Falcon Flight qui a eu, de peu, le dernier mot. Mais qu´en aurait-il été si Jarnet n´avait pas perdu sa cravache au pire moment, après que State Shinto eut montré qu´il répondait bien à un premier et unique argument frappant ?

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006