pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Le noir et le rouge

30 août 1999

Riche vieillard désoeuvré, le Grand Prix de Deauville traîne une existence languissante, tout au bout du meeting normand. Il a appris à tromper son ennui avec de petites manies, des lubies, des toquades. Cela fait maintenant une bonne quinzaine d´années qu´il s´est pris d´une affection jumelle, symétrique et équitable envers deux entraîneurs : le Français, André Fabre et l´Anglais, Paul Cole.

Il n´a jamais voulu favoriser l´un plus que l´autre. Comme une série en alternance "rouge-noir" à la roulette, ce fut donc chacun son tour, pour la victoire, depuis 1983 (année Fabre) et sur un rythme accéléré : 1988, Cole; 1989, Fabre; 1991, Cole; 1992, Fabre; 1993, Cole; 1995, Fabre; 1996, Cole; et 1998, Fabre... C´était donc hier au tour de Cole. Parce que son Courteous faisait sa réapparition après onze mois d´absence, les pronostiqueurs, toujours prudents, lui avaient nettement préféré le Fabre, Public Purse, assez économe, lui aussi, de ses moyens, mais tout de même moins que l´autre.

C´était une grave faute... d´équité ! Les turfistes présents sur l´hippodrome ont eu loisir, heureusement, de la rectifier : au paddock, le rentrant était dans une condition resplendissante ! Il n´y a qu´un entraîneur anglais pour présenter un cheval aussi fit and well après une aussi longue interruption de carrière !

Faut-il raconter le scénario d´un film que chacun connaît maintenant par coeur ? Comme Ibn Bey, Snurge (deux fois) et Strategic Choice, Courteous a pris la tête et la corde dès le départ et il a dirigé assez benoîtement les opérations. Comme les trois susnommés, il a accéléré progressivement le tempo, dans le dernier tournant, il a paru un instant vulnérable, à mi-ligne droite, lorsqu´il a été attaqué (l´assaillante s´appelait Bimbola : elle alla jusqu´à lui prendre une demi-longueur !). Effet de suspense éculé ! Comme les trois Cole précédents, il est reparti de plus belle, Courteous, pour l´emporter de peu mais avec autorité.

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006