pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Promu à l´ancienneté !

14 août 2000

Prix Jacques Le Marois, place forte de notre été normand. L´affaire se présentait mal, cette année. Trop de candidatures improvisées, après la disparition de Duba ï Millenium, auquel la citadelle appartenait de droit. Trop nombreuses, aussi, les questions qu´on était en droit de se poser sur chacun des protagonistes.

Sendawar n´avait jamais couru en ligne droite. Surtout, comment aurait-il digéré son humiliation d´Ascot ? Crimplene n´avait jamais reoncontré les mâles. Ne finirait-elle pas par être lassée d´aller constamment de palace en palace sans défaire ses valises (Emirats, Italie, Allemagne, Irlande, France...) ? Lady of Chad n´avait-elle pas "volé" son Prix d´Astarté, avec la complicité de Yutaka Take (faux-train, démarrage...) ? Si Kingsalsa avait été un cheval de Groupe I, même s´agissant d´un pensionnaire d´André Fabre, ne l´aurait-on pas appris avant l´été de ses quatre ans ?

Parcequ´il avait eu, lui aussi, des ambitions plutôt modestes, depuis deux ans - des Groupes I italiens et des Groupes II anglais... - et que son nom apparaissait encore aux alentours de la cent-cinquantième place, à la fin de l´année dernière, dans le Classement International, on ne voulait pas se souvenir que Muhtahtir, la doublure de Duba ï Millenium pour l´écurie Godolphin, avait été un authentique "classique" de la vitesse, au printemps de ses trois ans (sa brillante deuxième place dans une grande Poule d´Essai - record de vitesse battu - sur un terrain très ferme, à Longchamp, en 1998 !).

Eh ! bien, le cent-cinquantième a regagné au moins cent quarante huit places, hier, au classement de l´ATP (Association des Tardifs Pur-sang...), en l´emportant haut la main, sur une piste légère à souhaît, mais devant une ombre, celle de Sendawar.

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006