pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Sérénissime, son altesse !

11 septembre 2000

Dans l´antichambre de l´Arc. L´huissier aboyeur lance, un à un, les noms des illustres invités du premier dimanche d´octobre...

Montjeu ! Depuis le début de l´année, son excellence est dispensée d´exercice. Ses adversaires éventuels ont constamment pris soin de faire le vide devant lui - il est vrai qu´il n´a pas fait non-plus des efforts d´imagination excessifs pour aller à leur rencontre... Personne, fin mai, en Irlande; le vide, en juillet, à Saint-Cloud, puis à Ascot; le néant, hier, à Longchamp... Quatre fois, il nous a servi son élégant numéro de dilettante en gants blancs qui vient gagner, la fleur au fusil, dans la plus totale décontraction. Cela va donc faire un an que monsieur n´aura pas eu à se battre. Question : que va-t-il se passer le jour où il aura à lutter ? Saura-t-il encore ce que c´est ? Triompher avec des réserves est une chose, dépenser lesdites économies en est une autre... L´espace d´une seconde, hier, lorsque Kinane s´est laissé aller à entrouvrir les doigts, à mi-ligne droite, on a pu se demander : et si c´était du bluff ? S´il n´avait rien en mains - ou pas autant qu´on l´imagine ?...

Volvoreta ! Sa majesté a repris, à l´occasion du Prix Vermeille, la place qui était la sienne, chez les pouliches, avant le coup d´état d´Egyptband, dans le Prix de Diane : la première, en France. Jusqu´à la troisième génération, toute la famille de ladite usurpatrice avait manifesté une stupéfiante aptitude à la piste, si particulière, de Chantilly. A Longchamp, non seulement Volvoreta a pris sa revanche (cinq longueurs de différence !) mais également Rêve d´Oscar (dix longueurs d´écart avec Chantilly !).

Sinndar ! Dernière à pénétrer dans le Saint des Saints, son altesse à la sérénité suprême. Bien sûr, la réputation du crack irlandais de l´Aga Khan l´avait précédé. Mais nous étions impatients de nous faire une idée de visu. Pas très grand (canons courts) mais un coffre puissant (un beau passage de sangle, comme disent les hommes de cheval) et quelle épaule ! En course, une action splendide ! Un valet de pied qui file comme un dératé. Il le suit pourtant aisément jusqu´au bas de la descente. Alors, ce spectacle époustouflant : Murtagh, debout sur ses étriers et la tête retournée, d´un bout à l´autre de la longue ligne droite, juste pour voir où étaient ses acolytes ! Au passsage du disque, le plus proche desdits compétiteurs, Crimson Quest, vigoureusement soutenu, lui, par Peslier, était à quelque huit longueurs ! Ah ! oui, si le mot crack est galvaudé, par ces temps d´imposture qui courent sur le turf, il a repris, hier, toute sa signification... mais il nous a fallu attendre 17 H 30 !

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006