pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Les raccourcis de la gloire

30 octobre 2000

Stratégie de l´arrogance ! Un programme "à l´anglaise", sans intermédiaire - ou, si l´on veut, à la hussarde, sans préliminaires : directement du petit maiden "C" au classique du plus haut niveau, le Groupe I ! La hardiesse de Sagacity est-elle à mettre sur le compte d´une très haute idée de son propre mérite, ou bien au crédit de ce remarquable sens de l´opportunité dont sa famille a déjà su faire preuve ? On se souvient que son frère aîné, Sagamix, avait avantageusement tiré parti des circonstances, il y a deux ans, pour triompher à bon compte dans un Arc de médiocre millésime.

Jusqu´au printemps prochain le doute sera permis. Admettons, pour le moment, que le préjugé soit plutôt favorable. Un optimisme qui tient aux origines du fils de Highest Honor, à son physique très élégant et à sa manière : une victoire nette et sans bavures, au prix d´une accélération inexorable, du premier tiers de la ligne droite jusqu´au poteau d´arrivée. Mais comment ne pas être plus que réservé sur la qualité du lot qu´il a devancé aussi facilement ? Un Groupe I, vraiment, le Criterium de Saint-Cloud de l´an 2000 ? Comme le lauréat, le deuxième, l´anglais Reduit - un rejeton de Lion Cavern : bof !... - passait directement du petit, tout petit, maiden (2.700 livres au lauréat !) au présumé grand classique...

Le troisième, l´irlandais Sligo Bay - est-ce lui le bon témoin, pour les échellistes ? - avait dû se contenter, à son mieux, d´une troisième place dans le Prix de Condé. Le quatrième, Blue Steller, qui galope tête en l´air, comme s´il ne savait pas encore ce qu´on lui demande, avait fini à six longueurs du gagnant, lors de son unique tentative (il est vrai que c´était le Prix de Sablonville et que ledit gagnant, un certain Wareed, est tenu pour le Godolphin le plus porteur d´espoirs de l´entraînement Loder)... Encore, s´il y avait des bulles dans le champagne, de l´oxygène dans l´éprouvette : de grands écarts, entre chacun des éléments constitutifs de notre maigre échantillon... Mais non ! Même pas deux petites longueurs entre le troisième et la dernière !

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006