pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Solides préliminaires

9 avril 2001

Long comme un dimanche sans Fabre, sans Godolphin, sans Magnier-Tabor... Frustrant comme un Noailles sans Bary, sans Criquette Head, sans Royer-Dupré, sans Hammond... Mouillé, Longchamp se retient encore. Il a du mérite. Adroitement, il fait durer les préliminaires.

Lesdits Head, Hammond, Bary et Royer-Dupré, c´est par la petite porte du Juigné qu´ils sont entrés : dans cet ordre et à la queue leu-leu. Où mène-t-elle, cette poterne ? Aux étages nobles ou à la cave ? Le fait que les deux premiers sont des fils de Bering (aptitude au terrain lourd garantie) ne pousse pas à l´optimisme, d´autant plus que le lauréat, grand poulain dégingandé, sans étoffe ni élégance avérée, est un hongre et qu´il va de l´avant en galopant de manière pataude, tête en l´air, par à-coups. Auteuil l´appelle !

Le physique et le style d´Anabaa Blue, c´est autre chose ! On n´avait qu´un seul doute à son sujet, avant le Prix Noailles : tiendrait-il la distance ? Eh ! bien, après la course ce doute-là n´effleurera plus personne. L´unique question, dans la perspective du premier dimanche de juin, devient donc celle-ci : pourra-t-il faire aussi bien sur une piste ferme ? Rien n´interdit de le penser, tout comme rien n´interdit d´affirmer, désormais - il n´en est plus à son coup d´essai ! - que le Maisonnais, Carlos Lerner, a bel et bien intégré le petit cercle, pas aussi fermé qu´on le dit, des entraîneurs "classiques" que nous citions plus haut.

Nous étions sous le coup de la forte émotion procurée par le fils d´Anabaa. Voici que Longchamp s´amusait aussitôt à nous déconcerter en nous offrant un spectacle encore plus impressionnant : dans le registre de la vitesse, cette fois, à l´occasion d´une simple course "B", le Prix du Vert Galant. Athlétique, le blanc Keltos a d´évidence besoin que les choses soient rondement menées. Avec ce "déménageur", Six Acts, il a été servi. Quelle envolée, mes amis, dans la ligne droite ! Bon. Du calme ! Il ne s´agissait que d´une galop à deux, les autres ne se sont à aucun moment occupés des fuyards. C´est vrai, mais c´est parcequ´ils en étaient bien incapables. Ici aussi, l´unique bémol (en vue de la Poule d´Essai) tient à une éventuelle aptitude exceptionnelle de ce fils de Kendor aux pistes profondes.

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006