pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Cahin-caha !

21 mai 2001

Mine de rien, nous voici arrivés, clopin-clopant, au dernier dimanche du printemps de Longchamp. Dans quinze jours - déjà ! - le Prix du Jockey-Club, à Chantilly. Dans cinq semaines - seulement ! - le Grand Prix de Paris, ultime rendez-vous dominical au bois de Boulogne avant le deuxième dimanche de septembre...

Et dans trois semaines, le Prix de Diane. Saint-Alary était censé nous faire avancer dans cette direction. Il nous a fait reculer ! La Niarchos-Bary, Mare Nostrum, nous avait tapé dans l´oeil. Elle a été battue. Une tête, sur le fil... Un optimiste applaudirait, disant qu´il y a maintenant deux flèches dans le carquois de Diane : Nadia étant venue rejoindre l´autre. Mais non. La lauréate a seulement tiré profit de son grand abattage, avec la lice à zéro et une course disputée sur un tempo ridiculement lent. Mare Nostrum est venue comme pour n´en faire qu´une bouchée, au Pavillon, puis elle est restée là. Frustration.

Satisfaction, en revanche, trente minutes plus tard, avec le Prix d´Ispahan. Ils n´étaient que cinq, mais il y avait deux anglais, on pouvait donc s´attendre à une "vraie" course. L´un, Ekraar, s´est chargé du "sale" boulot. L´autre, Observatory, est venu faire, dans la ligne d´arrivée, ce que l´on attendait de lui. Il n´est pas venu seul. Une ombre le suivait, à son extérieur, notre Hightori national. Splendide passe d´armes jusqu´au poteau d´arrivée, que le visiteur franchissait dans la bonne foulée, une courte-tête devant le nôtre : Hightori, lui, était dans le mauvais temps du balancier.

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006