pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

L´aventurier du turf

31 octobre 1987

Au secours ! On m´assassine !... Répercutés par tous les grands médias, les hurlements de terreur des boursicoteurs, pris dans la tempête qui secoue les places financières, sont parvenus jusque dans ces havres de paix rustique, les hippodromes. Oserons-nous dire que, vu d´Evry, de Saint-Cloud et de Maisons... Lafaillite, l´affolement du "petit porteur" a quelque chose d´incongru, de grossier, d´inconvenant ?

Eh ! Quoi ! Le champ de courses serait-il la dernière école du sto ïcisme ? Ici, l´on apprend à conserver son flegme en toute circonstance. Impassibilité du propriétaire qui perd un Arc sur le tapis vert... Self-control de l´éleveur-vendeur qu´un coup de marteau met sur la paille... Sérénité du joueur qui perd sa chemise à la photo-finish...

Oui, les courses forment le caractère. Jean Trarieux n´en doutait pas, qui écrivait, dans son Journal d´un homme de courses : "Le jeu est un incomparable éducateur. La nécessité où il nous met de peser continuellement le pour et le contre, la méditation solitaire à laquelle il nous contraint, sont autant d´épreuves de caractère, de ferments de l´esprit. C´est souvent chez un joueur que j´ai rencontré les vues les moins mesquines, les jugements les plus justes, sur les choses et sur les gens."

Les vues les moins mesquines... Effectivement, habitué à vivre dangereusement, l´aventurier du turf ne connaît pas ces sentiments étriqués : la panique, l´avarice, la rancoeur, la petitesse... La pratique quotidienne du risque lui a appris à manier cette chose éminemment contingente, l´argent, sans respect excessif : quel qu´en soit le montant, il "tutoie" sa fortune, il ne la "vouvoie" pas...

Aussi bien a-t-on rarement vu un homme de courses ruiné en arriver à cette folle extrémité, le suicide, dont on a rapporté plusieurs cas, cette semaine, aux Etats-Unis, après le krach de Wall Street. Non, l´aventurier du turf n´a jamais fait cette confusion aberrante entre compte en banque et raison de vivre !

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006