pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Tempête de vitesse !

13 août 2001

Chevaleresque, la cité du cheval. Deauville a le geste magnanime. Quel désintéressement, quelle grandeur d´âme, quel altruisme ! Un programme tout entier conçu, financé et réalisé pour le horsain, l´étranger de passage ! Des trois Groupes I qui forment le haut promontoire de l´été normand, deux - le Prix Morny et ses 213.000 €, le Prix Maurice de Gheest et ses 133.000 € - sont entièrement ouverts aux tempêtes de vitesse du grand large ! Le troisième, le Prix Jacques Le Marois, n´est pas beaucoup plus à l´abri, derrière ce petit parapet : trois cents ou quatre cents mètres de repli supplémentaire...

La tempête a été précédée par un calme interminable, lors du premier de nos trois grands rendez-vous sur la Côte. Certes, le terrain - souple sans être collant - n´était pas particulièrement propice à la chute des records, mais tout de même... C´est le Godolphin anglais, Three Points, qui cherchait à endormir son monde, en tête du petit peloton. Lorsque Pat Eddery lui a demandé d´accélérer, soudain, à trois cents mètres du disque, les deux compères ont immédiatement creusé le trou (faux-train, démarrage : air connu...) et l´on a pu croire alors que le deuxième favori s´en allait vers un facile succès.

Mais non ! Sur le premier favori, le 3 ans irlandais, King Charlemagne - un Tabor-Magnier-O´Brien à 1,5 million de dollars yearling, comme tous les Tabor-Magnier-O´Brien... - le jeune Jamie Spencer, qui musardait benoîtement au dernier rang, jugea qu´il était temps de s´occuper du demi-million de francs de la victoire. Le poteau était proche mais tant pis, pas d´économies de bouts de chandelle ! En un prodigue demi-cercle, il contourna tout le peloton par l´extérieur, puis il se rabattit vers la corde pour se lancer avec application à la poursuite du fuyard.

Pat Eddery dira plus tard qu´alors qu´il croyait avoir course gagnée, il fut suffoqué par le souffle d´un TGV passant à proximité immédiate. A en baisser les bras ! Qu´il se rassure : toute éventuelle tentative de résistance eût été inutile. Sur le fil, il y eut une encolure pour le finisseur. Deux mètres plus loin, le juge aurait fait afficher une grande longueur !

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006