pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Applaudissons et puis n´en parlons plus !

27 août 2001

Tous les signes extérieurs de la maturité ! D´abord, cet étonnant épanouissement des formes, chez un bambin de trente mois... Puis l´aisance des manières, la fluidité de l´action, ce métier digne d´un vieux "pro"... Enfin le brio, ce style volontaire, dominateur, sûr de lui, insolent, quand il s´étend pour passer la vitesse supérieure... Tout y était ! Rien n´a manqué au programme annoncé. Johannesburg est bien ce phénomène de vitesse et de précocité que les échos de ses exploits d´outre-Manche nous avaient rapporté. Le grand garçon a fait joujou avec ses petits camarades du Prix Morny.

Même s´il est un peu malsain, ne boudons pas notre plaisir. Le spectacle de la domination absolue a toujours quelque chose de fascinant. Applaudissons... et puis n´en parlons plus ! Oublions-le vite. L´étoile filante est vouée à disparaître : d´abord de notre horizon, puis probablement du firmament de la vitesse. Vite ! Vite ! La retraite anticipée - comme tous ses prédécesseurs immédiats, au palmarès du Prix Morny - en pleine gloire, pour le bébé briscard !

Si Johannesburg se plait à faire durer le présent par appréhension du futur (le temps ne joue pas pour les monstres de la précocité...), son aîné, le 4 ans Holding Court, lui, avait un compte à régler avec le passé. Cela faisait quatorze mois (son cavalier seul du Prix du Jockey-Club) qu´il courait - en vain ! - à la recherche du temps perdu. Eh ! bien, il l´a enfin rattrapé. Parti comme un dératé, il a compté jusqu´à vingt longueurs d´avance sur le petit peloton du Grand Prix de Deauville. Au poteau, il avait réussi à en conserver deux sur son compatriote, bon finisseur, le stayer Marienbad. Ces deux longueurs-là, nous serions à sa place, nous les rangerions bien soigneusement sur la pile des six du Jockey-Club et nous partirions, illico presto, à la retraite dorée du haras !

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006