pursang1
pursang2

L´INSOLENCE ET LA GLOIRE   -   Chroniques du turf   1979-2004

michmorice

Un rêve de jockey !

8 octobre 2001

Sept ans de bonheur ! De 1994 à 2000, le Prix de l´Arc de Triomphe a été gagné, chaque année, par un cadet, un représentant de la génération dite classique. Parmi ces sept, au moins trois cracks, Lammtarra (1995), Peintre Célèbre (1997) et Montjeu (1999). On commençait à croire à cette fable, ce vieux prétexte cousu de fil blanc, qui justifie à lui seul la coûteuse passion de tous les hommes de courses : la mythique amélioration de la race chevaline !

Eh ! bien, la belle série s´est arrêtée en 2001. Les experts-comptables du mérite hippique, les échellistes, savaient bien que les poulains de trois ans - qu´ils fussent anglais, irlandais ou français - étaient d´un niveau assez médiocre, cette année. Ils avaient donc reporté tous leurs expoirs sur les pouliches - plus exactement sur une pouliche de trois ans, cette belle invaincue, Aquarelliste, dont nul ne pouvait dessiner les contours exacts puisqu´elle n´avait rencontré, jusqu´ici, ni les mâles de sa promotion ni ses aînés.

L´Arc a rendu son verdict. Certes, l´artiste est bien, comme on le pensait, un peu supérieure à ses contemporains du sexe dit fort, les Golan, les Milan, les Sagacity et les Anabaa Blue, mais elle n´a pas fait le poids, dans la balance, contre son aîné, le 4 ans anglais Sakhee - le seul témoin valable, parmi les vétérans, puisqu´on sait, depuis le printemps, que l´Egyptband de 2001 n´est que l´ombre de l´Egyptband de 2000 et que Hightori a laissé son coeur chez son dentiste et son appétit de gloire chez son anesthésiste !

Six longueurs, à l´issue d´une course limpide où chacun a eu sa chance : le jugement est sévère, d´autant plus que Lanfranco Dettori était relevé depuis cinquante mètres quand lui et Sakhee ont franchi le poteau d´arrivée ("Un rêve de jockey !" dira-t-il pour résumer la course qui lui a permis de décrocher sa centième victoire dans un Groupe I). Effectivement, Sakhee est un pur-sang de l´espèce "bicyclette", comme disent les professionnels quand ils veulent exprimer l´idée de la maniabilité. On peut tout faire avec lui : s´intégrer dès le départ au groupe de tête, malgré un mauvais numéro à la corde, puis contrôler tranquillement la situation, dans la montée, dans la descente, placer enfin un puissant démarrage, à l´entrée de la ligne d´arrivée, pour s´en aller au poteau dans un fauteuil, sur le tapis roulant de la corde (lice à zéro).

<< >>

Contactez Michel Morice

Site réalisé par: Sylvie Morice - Photos: Bernard Gourier - www.bernardgourier.com

Copyright © 2006